28.10.2018, 09:31

Onze morts dans une synagogue de Pittsburgh, pire acte antisémite aux Etats-Unis

chargement
Sur place, des veillées d'hommage se sont organisées à proximité de la synagogue. Bougie à la main, des dizaines d'habitants de Pittsburgh se sont recueillis.

fusillade Un habitant de Pittsburgh de 46 ans a tué samedi à l’arme à feu onze fidèles réunis dans une synagogue de la ville. C’est l’attaque antisémite la plus meurtrière des dernières décennies. Le tireur, qui s’est rendu, risque la peine de mort.

Un homme de 46 ans a commis samedi dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, l’attaque antisémite la plus meurtrière des dernières décennies aux Etats-Unis. Il a tué à l’arme à feu onze fidèles réunis en ce jour du repos hebdomadaire juif, le chabbat.

Celui qui a été identifié par les autorités locales comme étant un habitant de Pittsburgh âgé de 46 ans, a fait irruption dans la synagogue Tree of Life (Arbre de vie) autour de 10 heures. «Tous les juifs doivent mourir», a-t-il crié selon des médias alors qu’il ouvrait le feu lors d’une cérémonie célébrant la naissance d’un enfant. Outre les onze morts, six blessés sont à déplorer, dont quatre parmi les forces de l’ordre. Aucun enfant n’a été tué.

 

 

L’Anti-Defamation League (ADL), grande organisation de lutte contre l’antisémitisme, a affirmé qu’il s’agit de «l’attaque contre la communauté juive la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis». «Probablement», a précisé son directeur, Jason Greenblatt.

«Il ne doit y avoir aucune tolérance pour l’antisémitisme ou pour n’importe quelle forme de haine religieuse», a déclaré le président américain. Donald Trump, qui a annoncé qu’il se rendrait à Pittsburgh sans préciser la date de ce déplacement, a aussi demandé que les drapeaux soient mis en berne à la Maison Blanche et dans les bâtiments gouvernementaux.

Veillées d’hommage

Sur place, des veillées d’hommage se sont organisées à proximité de la synagogue. Bougie à la main, des dizaines d’habitants de Pittsburgh se sont recueillis, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Le tireur sera poursuivi, entre autres, pour crime antisémite et risque la peine de mort, a indiqué le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions. Peu après, le bureau du ministère fédéral de la Justice pour le district ouest de l’Etat de Pennsylvanie a annoncé dans un communiqué que 29 chefs d’accusation pour crimes fédéraux avaient été retenus contre lui.

L’antisémitisme «doit être condamné et combattu partout où il se présente», a aussi déclaré Donald Trump. «Quand des gens font ce genre de choses, ils doivent être condamnés à mort», a-t-il ajouté.

Présence policière

Selon le FBI, le tireur, qui n’était a priori pas connu des services de police, a agi seul. La police a dû lutter et échanger des tirs pour appréhender le quadragénaire et le placer en garde à vue. Il disposait d’un fusil d’assaut et de trois armes de poing, selon les autorités. Blessé, il a été hospitalisé.

Dans un message envoyé samedi sur le réseau social Gab, le tireur reproche à la Société hébraïque d’aide aux immigrants «d’attirer des envahisseurs qui tuent notre peuple».

Le président des Etats-Unis a estimé que la fusillade n’avait pas grand-chose à voir avec la législation sur les armes à feu et a assuré que les choses auraient été différentes s’il y avait eu des agents de sécurité dans la synagogue.

La synagogue Tree of Life (Arbre de vie) se trouve dans le quartier de Squirrel Hill, où vit une importante communauté juive. La police n’y est présente que lors des grandes occasions, a indiqué Michael Eisenberg, ancien président de la synagogue.

Condamnations

Le président républicain, qui avait un temps envisagé d’annuler un meeting électoral prévu samedi en vue des élections législatives de mi-mandat du 6 novembre, a finalement décidé de le maintenir. «Nous allons y aller le coeur lourd, mais on y va», a-t-il déclaré à la presse. «Ce soir, absolument, je vais changer de ton», a-t-il promis.

«Nous devons nous tenir aux côtés de nos frères et soeurs juifs pour vaincre l’antisémitisme et les forces de la haine», a ainsi déclaré M. Trump devant ses supporteurs. Sa fille Ivanka Trump, convertie au judaïsme, a elle aussi pris la parole pour juger que l’Amérique était «plus forte» que les actes d’un «antisémite pervers et sectaire».

Le Premier israélien Benjamin Netanyahu a déploré une attaque «antisémite horrible». Berlin, Ottawa, Paris et l’ONU ont aussi condamné l’attaque.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Etats-unisFusillade: 11 morts et 6 blessés près d'une synagogue à Pittsburgh (Etats-Unis)Fusillade: 11 morts et 6 blessés près d'une synagogue à Pittsburgh (Etats-Unis)

Etats-UnisFusillade dans le Maryland: quatre morts, dont l'auteure des tirsFusillade dans le Maryland: quatre morts, dont l'auteure des tirs

Top