21.12.2016, 07:48

Obama décrète l'interdiction de forages d'hydrocarbures, à quelques jours du passage de témoin

chargement
Les forages d'hydrocarbure en Arctique sont décriés par les mouvements écologistes. (Illustration)

environnement Au lieu de préparer ses cartons, à quelques jours de son retrait de la tête des Etats-Unis, Barack Obama a préféré décrété l'interdiction de tout nouveau forage de pétrole ou de gaz en Arctique. Un haut responsable de la Maison Blanche affirme que cette décision repose sur une base légale solide et qu'elle ne pourra être facilement remise en cause par un futur président. Référence à Donald Trump, qui avait promis de supprimer des normes environnementales.

Le président américain Barack Obama a interdit mardi de manière permanente tout nouveau forage d'hydrocarbures dans de vastes zones de l'Océan Arctique et de l'Atlantique. Ces mesures sont complétées par une démarche similaire du Canada. Les mesures annoncées par le président démocrate devraient provoquer une levée de boucliers dans le camp républicain à un mois de l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump. Le milliardaire républicain a d'ores et déjà promis de supprimer nombre de réglementations environnementales.

"Aujourd'hui, en partenariat avec nos voisins et alliés du Canada, les Etats-Unis franchissent une étape historique pour (...) préserver les écosystèmes de l'Arctique", souligne M. Obama dans un communiqué. Il évoque aussi la nécessité de réduire la dépendance aux énergies fossiles pour lutter contre le changement climatique.

50 millions d'hectares

Dans l'Océan Arctique, au large de l'Alaska, M. Obama a interdit, de manière permanente, tout nouveau forage sur un peu plus de 50 millions d'hectares qui comprennent toutes les eaux américaines de la mer des Tchouktches et une large partie des eaux américaines de Beaufort. De son côté, le Canada a annoncé l'interdiction de manière permanente de tout nouveau forage de pétrole ou de gaz dans les eaux canadiennes de l'Arctique, avec une révision prévue tous les cinq ans. Dans l'Atlantique, M. Obama a désigné 31 canyons sous-marins où tout forage sera également interdit.

Base légale "solide"

L'actuel président, qui a fait de la protection de l'environnement l'une des grandes priorités de ses deux mandats, s'appuie sur une loi de 1953 (Outer Continental Shelf Lands Act) pour agir à quelques semaines de son départ. Cette dernière donne aux présidents le pouvoir de protéger les eaux fédérales de toute exploration de gaz ou de pétrole. Elle a déjà été utilisée par plusieurs de ses prédécesseurs, dont Dwight Eisenhower et Bill Clinton.

La décision prise mardi s'appuie sur "une base légale solide" et ne peut être remise en cause par un autre président, a affirmé un haut responsable de la Maison Blanche.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

énergieVilleneuve: la manifestation contre les forages d'hydrocarbures et de gaz de schiste à Noville avortéeVilleneuve: la manifestation contre les forages d'hydrocarbures et de gaz de schiste à Noville avortée

pétroleShell annonce l'arrêt de ses forages controversés en AlaskaShell annonce l'arrêt de ses forages controversés en Alaska

Top