02.08.2015, 19:49

Nicolas Sarkozy plaide pour des bombardements

chargement

Le président français Nicolas Sarkozy va proposer à ses partenaires de l'UE des «frappes aériennes ciblées» en Libye. Il va également proposer le brouillage des systèmes de transmission du commandement du colonel Kadhafi, a-t-on appris hier de source proche du dossier.

Le président Sarkozy proposera des frappes sur trois points, selon cette source: l'aéroport militaire de Syrte, à 500 kilomètres à l'est de Tripoli, celui de Sebha, dans le sud du pays, près de la frontière tchadienne, mais aussi le camp de Bab al-Azizia, centre de commandement de Mouammar Kadhafi à Tripoli.

L'Elysée n'a pas confirmé. «On n'en est pas là. On va déjà demander les autorisations juridiques pour empêcher l'usage de la force par Kadhafi», a-t-on indiqué, en mettant en exergue les risques de «vetos russe et chinois».

Selon une autre source, diplomatique, «si nous devons agir rapidement, il faut une résolution de l'ONU», mais il est difficile «pour le moment» de faire voter une telle résolution.

«Pour empêcher les vols libyens, on peut bombarder quelques pistes de décollage par exemple. C'est un exemple parmi dix possibilités. Il y a toute une gamme, c'est aux militaires de dire quelle est la meilleure», a ajouté cette source diplomatique.

La source proche du dossier a précisé qu'il s'agirait de «frapper un nombre extrêmement limité de points, d'où partent les opérations les plus meurtrières» de l'aviation du colonel Kadhafi contre la population civile libyenne. L'un des membres de la délégation du Conseil national de transition, formé par l'opposition libyenne, reçue jeudi matin à l'Elysée, a suggéré au chef de l'Etat français de «brouiller le système de transmission» du commandement de Mouammar Kadhafi. «C'est une bonne idée», a répondu M. Sarkozy, d'après la même source.

Les forces fidèles au colonel Mouammar Kadhafi menaient hier «une campagne d'arrestations» à Zawiyah (40 km à l'ouest de Tripoli), selon un témoin sur place. Par ailleurs, æ président du CICR Jakob Kellenberger a dénoncé hier à Genève l'intensification des combats en Libye et le nombre croissant de victimes civiles. Il faut se préparer au pire, a-t-il dit, en déplorant qu'une grande partie du pays reste coupée de l'aide humanitaire. /ats-afp-reuters


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: plus de 500 nouveaux cas en SuisseCoronavirus: plus de 500 nouveaux cas en Suisse

IncidentItalie: un pont routier s’effondre entre Gênes et Florence, 1 blesséItalie: un pont routier s’effondre entre Gênes et Florence, 1 blessé

En baisseCatastrophes naturelles: les dommages ont reculé en 2019Catastrophes naturelles: les dommages ont reculé en 2019

PrudenceCoronavirus: la pandémie profite aux arnaques en ligneCoronavirus: la pandémie profite aux arnaques en ligne

IntempériesCatastrophe naturelle: le cyclone tropical Harold s’abat sur les îles FidjiCatastrophe naturelle: le cyclone tropical Harold s’abat sur les îles Fidji

Top