06.08.2015, 15:25

Manifestations en Inde: un policier tué

chargement
Les manifestants s'étaient de nouveau rassemblés au pied de la Porte de l'Inde, monument emblématique de New Delhi.

Viol collectif Les manifestations se font toujours plus violentes en Inde après le viol collectif d'une jeune étudiante. Cible de la colère: la police jugée inefficace et manquant de considération en matière d'agression sexuelle. Un policier a été tué mardi.

Les autorités indiennes ont annoncé mardi la mort d'un policier blessé lors des manifestations de New Delhi suscitées par le viol collectif d'une jeune étudiante. Ce fait divers agite le pays, et notamment la capitale, depuis plus d'une semaine.

Le policier, âgé de 47 ans, avait été déployé dimanche près de la Porte de l'Inde, un des monuments emblématiques de Delhi, autour duquel s'étaient rassemblés les manifestants.

Il avait été attaqué et battu par un groupe. Admis à l'hôpital, il y est mort deux jours plus tard, a indiqué le porte-parole de la police de New Delhi. "Les manifestants ont jeté des pierres à (Subash) Tomar. Il est tombé dans le coma, pendant deux jours, et il est mort aujourd'hui", a déclaré à l'AFP Rajan Bhagat.

Une cinquantaine de policers ont été blessés dimanche lors d'affrontements avec la foule. Les autorités ont depuis interdit à la circulation une bonne partie du centre de la capitale.

Les manifestants protestent contre la police et les autorités, accusées de ne pas prendre suffisamment au sérieux les plaintes pour viols et agressions sexuelles, dans un pays très largement dominé par les hommes.

La police estime que des agitateurs se sont mélés à la foule, provoquant des scènes de violence inhabituelles au centre de Delhi. Mais la presse indienne a vertement critiqué les forces de l'ordre lundi, estimant que la force déployée était démesurée.

Ces rassemblements ont été provoqués par un fait divers qualifié d'"atroce" par le Premier ministre Manmohan Singh: le 16 décembre, une étudiante kinésithérapeute de 23 ans, a été violée par six hommes à bord d'un bus, avant d'être battue à coups de barre de fer et jetée hors du véhicule. Elle est actuellement en soins intensifs. Les six hommes, ivres au moment des faits, ont été arrêtés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

virusLa rougeole a tué 140’000 personnes en 2018La rougeole a tué 140’000 personnes en 2018

En colèreGrève en France: plus de 800’000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraitesGrève en France: plus de 800’000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites

Etats-UnisLa cheffe des démocrates Nancy Pelosi demande que soit rédigé l’acte d’accusation contre Trump, celui-ci réagitLa cheffe des démocrates Nancy Pelosi demande que soit rédigé l’acte d’accusation contre Trump, celui-ci réagit

polémiqueItalie: la «Une» du Corriere dello Sport choqueItalie: la «Une» du Corriere dello Sport choque

TransportsGrève en France: plusieurs trains et vols annulés en SuisseGrève en France: plusieurs trains et vols annulés en Suisse

Top