22.12.2018, 00:01

Les «sacrifiés» de l’ONU à Gaza

Premium
chargement
La population de Gaza a le sentiment de vivre dans une prison à ciel ouvert. L’UNRWA permet à ses habitants de subvenir à leurs besoins de base.
Par De retour de la Bande de Gaza Thierry Jacolet, textes et photos

PROCHE-ORIENT Les coupes dans le personnel de l’UNRWA sont des blessures à vif pour les familles en détresse.

«J’ai l’impression de suffoquer depuis le mois de juillet. Je gagnais un revenu pour nourrir péniblement toute la famille, et puis d’un coup, plus rien! C’était le choc!» Ali Arrai a la tête sous l’eau depuis plusieurs années. Il lui restait toujours une paille pour respirer: un emploi au sein du service de soutien psychosocial de l’UNRWA. Le...

À lire aussi...

EnvironnementPollution: un tiers des microplastiques issus du trafic routier finissent dans les océansPollution: un tiers des microplastiques issus du trafic routier finissent dans les océans

live
En directCoronavirus: invité par Paris, Alain Berset appelle à aller au-delà des frontièresCoronavirus: invité par Paris, Alain Berset appelle à aller au-delà des frontières

IntempériesMousson: près d’un tiers du Bangladesh est actuellement sous l’eauMousson: près d’un tiers du Bangladesh est actuellement sous l’eau

Espionnage: le téléphone de l’ex-députée catalane Anna Gabriel sur écoute en SuisseEspionnage: le téléphone de l’ex-députée catalane Anna Gabriel sur écoute en Suisse

Peine de mortEtats-Unis: après 17 ans d’interruption, les exécutions fédérales peuvent reprendreEtats-Unis: après 17 ans d’interruption, les exécutions fédérales peuvent reprendre

Top