02.08.2015, 19:51

Les opérations militaires ont commencé

chargement

L'opération militaire aérienne pour empêcher les forces de Mouammar Kadhafi de s'en prendre à la population  libyenne a commencé. Mais la porte de la diplomatie reste ouverte, a déclaré cet après-midi Nicolas Sarkozy.

Le président français a fait état dans une courte déclaration de l'accord intervenu lors du sommet de Paris regroupant des pays européens, arabes et nord-américains pour obliger le dirigeant libyen à respecter la résolution du conseil de sécurité des Nations unies adoptée jeudi soir.

«Les participants sont convenus de mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires, en particulier militaires, pour faire respecter les décisions du conseil de sécurité des Nations Unies», a-t-il dit.

«C'est pourquoi, en accord avec nos partenaires, nos forces aériennes s'opposeront à toute agression des avions du colonel Kadhafi contre la population de Benghazi», a-t-il ajouté.

«D'ores et déjà, nos avions empêchent les attaques aériennes sur la ville de Benghazi. D'ores et déjà, d'autres avions français sont prêts à intervenir contre des blindés qui menaceraient des civils désarmés», a-t-il poursuivi.

Porte ouverte

Nicolas Sarkozy a toutefois laissé une porte ouverte. «Il est encore temps pour le colonel Kadhafi d'éviter le pire en se conformant sans délai et sans réserve à toutes les exigences de la communauté internationale. La porte de la diplomatie se rouvrira au moment où les agressions cesseront», a-t-il expliqué.

Mais pour les participants au sommet de Paris, le dirigeant libyen n'a pas respecté l'ultimatum lancé jeudi soir par la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et des pays arabes, qui ont exigé un cessez-le-feu immédiat et le retrait des forces libyennes qui ont attaqué les populations civiles.

«Le colonel Kadhafi a méprisé cet avertissement», a souligné Nicolas Sarkozy. «Au cours des dernières heures, ses forces ont intensifié leurs offensives meurtrières.»

Pays arabes

Nicolas Sarkozy a aussi insisté à plusieurs reprises sur la participation de pays arabes à l'opération militaire en cours. «L'avenir de la Libye appartient aux Libyens. Nous ne voulons pas décider à leur place», a-t-il expliqué. /ats-Reuters

> Lire aussi : Des avions de chasse français sont dans le ciel Libyen


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: le Premier ministre britannique, Boris Johnson, admis aux soins intensifsCoronavirus: le Premier ministre britannique, Boris Johnson, admis aux soins intensifs

TerrorismePour la première fois, les Etats-Unis mettent des suprémacistes blancs sur la liste noirePour la première fois, les Etats-Unis mettent des suprémacistes blancs sur la liste noire

AmourCoronavirus: le confinement profite aux sites de rencontreCoronavirus: le confinement profite aux sites de rencontre

RecordsClimat: le mois de mars 2020 parmi les plus chauds jamais enregistrésClimat: le mois de mars 2020 parmi les plus chauds jamais enregistrés

AudioCoronavirus: quels sons font les villes au temps de la pandémie?Coronavirus: quels sons font les villes au temps de la pandémie?

Top