02.08.2015, 19:49

Légère tape sur les doigts pour l'OMS

chargement

Le comité d'experts indépendants chargé d'examiner la réponse à la pandémie de grippe A en 2009 a critiqué hier des carences de l'OMS. Mais il n'a trouvé aucun élément montrant que des intérêts commerciaux auraient influé sur les décisions de l'OMS. Dans son rapport préliminaire transmis aux gouvernements et publié jeudi, le comité d'experts dirigé par l'Américain Harvey Fineberg affirme «qu'à de nombreux égards, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est bien acquittée de sa tâche pendant la pandémie».

L'agence de l'ONU «s'est aussi heurtée à des difficultés systémiques et a montré quelques carences», en particulier sur la définition de la pandémie. Mais le comité n'a constaté aucun manquement aux règles. Sur la critique principale de conflits d'intérêts entre l'OMS et les comités d'experts conseillant sa directrice générale Margaret Chan, le comité d'examen affirme qu'«aucun détracteur de l'OMS n'a produit de preuve directe démontrant l'existence d'une quelconque influence du secteur commercial sur la prise des décisions». «Le comité d'examen n'a trouvé aucun élément montrant que des intérêts commerciaux auraient influé ou tenter d'influer sur les conseils donnés l'OMS ou sur les décisions qu'elle a prises», ajoute le rapport de 37 pages.

Toutefois, les experts critiquent la décision de ne pas dévoiler l'identité des membres du comité d'urgence chargé de conseiller Margaret Chan. Cette décision «a alimenté les soupçons en portant à croire que l'organisation avait quelque chose à cacher», affirme le document. Il dénonce «l'absence de procédures suffisamment solides, systématiques et transparentes pour révéler, reconnaître et gérer les conflits d'intérêts parmi les experts consultés». Cinq experts ont déclaré des conflits d'intérêt potentiels, mais «aucun de ces conflits n'a été jugé suffisamment important pour justifier d'exclure l'intéressé du comité d'urgence», regrette le comité.

Il recommande à l'OMS de «définir des critères plus clairs et d'adopter des procédures plus transparentes pour la nomination des membres de comités d'experts». Leur identité, profil, expérience et leurs liens personnels devraient être rendus publics au moment de leur nomination.

En conclusion, les experts affirment que «le monde reste mal préparé pour faire face à une pandémie de grippe ou à toute autre urgence de santé publique mondiale prolongée». Ils préconisent de constituer un corps de réserve mondial plus important de professionnels de la santé publique, de créer un fonds d'au moins 100 millions de dollars pour les urgences, de parvenir à un accord sur l'échange des virus et l'accès aux vaccins. /ats-afp

Légère tape sur les doigts pour l'OMS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse enregistre près de 800 nouveaux cas en 24 heuresCoronavirus: la Suisse enregistre près de 800 nouveaux cas en 24 heures

PandémieCoronavirus: l'Afrique du Sud craint l’explosif cocktail avec le sidaCoronavirus: l'Afrique du Sud craint l’explosif cocktail avec le sida

EspoirCoronavirus: le confinement commence à payer, mais la mortalité reste élevéeCoronavirus: le confinement commence à payer, mais la mortalité reste élevée

Le confinement commence à payer

Le confinement montre ses premiers résultats en Europe, mais la pandémie est loin d’être dépassée. Alors que les...

  09.04.2020 07:14
Premium

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 8 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 8 avril

justicePédopornographie: Christian Quesada condamné à 3 ans de prisonPédopornographie: Christian Quesada condamné à 3 ans de prison

Top