03.08.2015, 09:01

Le suspect pourrait être poursuivi pour «crimes contre l'humanité»

chargement

La police norvégienne envisage d'invoquer une nouvelle disposition du code pénal punissant les «crimes contre l'humanité» pour poursuivre Anders Behring Breivik, a indiqué le procureur cité par un journal aujourd'hui. L'homme a reconnu être l'auteur du massacre qui a fait 76 morts vendredi en Norvège. La police pense en outre que le tueur a agi seul.

Introduite dans le code pénal norvégien en 2008, cette disposition qui porte sur les «crimes contre l'humanité» prévoit une peine maximale de 30 ans de prison.

Cité au style indirect par le journal «Aftensposten», le procureur Christian Hatlo a souligné que le recours à ce paragraphe 102 n'était à ce stade qu'une éventualité.

«La police a jusqu'à présent invoqué le paragraphe 147 qui porte sur le Terrorisme mais elle n'exclut pas de recourir à d'autres disposition», a déclaré à l'AFP un de ses porte-parole, Sturla Henreiksboe. «Aucune décision définitive n'a encore été prise», a-t-il ajouté.

21 ans de prison
Actuellement, Behring Breivik, 32 ans, a une sorte de statut de «suspect officiel», une mise en examen préliminaire propre aux pays scandinaves qui se situe entre le statut de suspect et d'inculpé.

La police a invoqué les deux premiers alinéas du paragraphe 147 qui vise les «actes de terreur», passible d'une peine maximale de 21 ans: le premier couvre «la déstabilisation grave de fonctions essentielles de la société» pour le premier et le second l'intention «de semer la peur au sein de la population».

Même si Behring Breivik a reconnu les faits, une inculpation ne peut intervenir qu'au terme de l'enquête, selon le système judiciaire norvégien.

Le tueur a agi seul
La police norvégienne, dont les responsables seront reçus aujourd'hui par le ministre de la Justice Knut Storberget, se défend d'avoir ignoré d'éventuelles alertes sur la personnalité d'Anders Behring Breivik. Depuis hier, les contrôles aux frontières du pays ont été levés.

La police norvégienne est convaincue qu'Anders Behring Breivik a agi seul malgré l'évocation par l'auteur de l'attentat d'Oslo et de la tuerie d'Utoeya de «deux autres cellules». «Nous pensons que l'accusé est très peu crédible quand il affirme cela, mais on n'ose pas totalement écarter l'hypothèse», a déclaré un enquêteur.

Les experts voient surtout de la vantardise dans les propos de Breivik, qui dit appartenir à une organisation luttant contre l'islam en Europe et chercherait ainsi à semer la confusion. /ats-reuters-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 553 millions de francs d'indemnités pour pertes de gain ont été versésCoronavirus: 553 millions de francs d'indemnités pour pertes de gain ont été versés

Réseaux sociauxTwitter signale un tweet de Trump pour «apologie de la violence»Twitter signale un tweet de Trump pour «apologie de la violence»

insoliteCoronavirus: top 10 des mesures les plus originales pour faire respecter les 2m de distanceCoronavirus: top 10 des mesures les plus originales pour faire respecter les 2m de distance

RacismeEtats-Unis: un commissariat incendié lors d’une troisième nuit de heurts à MinneapolisEtats-Unis: un commissariat incendié lors d’une troisième nuit de heurts à Minneapolis

france voisineUn autoportrait de Karl Lagerfeld vendu 17’980 euros aux enchèresUn autoportrait de Karl Lagerfeld vendu 17’980 euros aux enchères

Top