«Le raz-de-marée n’a pas eu lieu»

chargement

UNION EUROPÉENNE Les élections européennes de dimanche ont accouché d’un Parlement plus fragmenté après la nette progression des Verts et des libéraux et la poussée, plus limitée, des eurosceptiques.

Par Pascal Baeriswyl
 28.05.2019, 00:01
Lecture: 7min
Premium
L’essentiel pour Emmanuel Macron était de ne pas perdre  la face. Le faible écart entre le RN de Marine Le Pen et son parti lui assure cet objectif. Il ne gagne pas certes, mais il ne perd pas  vraiment.

Malgré les victoires de Marine Le Pen en France, Matteo Salvini en Italie et Nigel Farage au Royaume-Uni, la poussée eurosceptique attendue dimanche aux élections européennes semble avoir été contenue. Les libéraux et les écologistes ont le vent en poupe au cœur d’un Parlement européen (PE) plus fragmenté que jamais.

Si le Parti populaire européen (PPE, droite pro-européenne) et les...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse compte 2686 nouveaux cas pour 29'859 tests, 8 morts et 127 hospitalisationsCoronavirus: la Suisse compte 2686 nouveaux cas pour 29'859 tests, 8 morts et 127 hospitalisations

VerdictProcès George Floyd: l’ex-policier reconnu coupable du meurtreProcès George Floyd: l’ex-policier reconnu coupable du meurtre

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 20 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 20 avril

MenacesLiberté de la presse: plus d’agressions contre les journalistes en Suisse avec la pandémieLiberté de la presse: plus d’agressions contre les journalistes en Suisse avec la pandémie

ConflitsTchad: le président Idriss Déby est mort de blessures reçues au frontTchad: le président Idriss Déby est mort de blessures reçues au front

Top