22.02.2019, 00:01

Le «permis de tuer» promis aux policiers divise le Brésil

Premium
chargement
Les débuts du gouvernement de Jair Bolsonaro sont plutôt hésitants...
Par Michel Leclerq

AMÉRIQUE DU SUD Jair Bolsonaro, le président brésilien d’extrême droite, entré en fonction le 1er janvier, espère marquer des points auprès de sa base en expédiant ce projet de loi controversé de lutte contre la criminalité.

Jair Bolsonaro avait promis, pendant sa campagne électorale, d’être sans pitié contre la corruption et la criminalité, un engagement qui a largement contribué à sa victoire. C’est chose faite avec la présentation, par son ministre de la Justice, l’ex-juge anticorruption Sergio Moro, d’un projet de loi contre le crime, avec un très controversé «permis de tuer» donné aux policiers.

«Le...

À lire aussi...

ÉpidémieCoronavirus: le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination est en baisseCoronavirus: le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination est en baisse

DrameAllemagne: deux fusillades font neuf morts à Hanau, l’auteur présumé retrouvé mortAllemagne: deux fusillades font neuf morts à Hanau, l’auteur présumé retrouvé mort

SYRIEVive réaction russe à une menace d’ErdoganVive réaction russe à une menace d’Erdogan

CANADALes Mohawks bloquent le trafic ferroviaireLes Mohawks bloquent le trafic ferroviaire


Top