«Le meurtre d'une femme courageuse» indigne l'Occident

chargement

Proches et simples citoyens ont rendu un dernier hommage hier à Grozny à la militante des droits de l'homme Natalia Estemirova, assassinée la veille. L'ONG Memorial accuse l'homme fort de Tchétchénie Ramzan Kadyrov d'être responsable de son décès, qui a indigné le président russe Dmitri Medvedev.

  17.07.2009, 12:13

Une centaine de personnes en larmes se sont rassemblées en début d'après-midi au Square des journalistes, où la dépouille avait été transportée, pour une cérémonie d'adieux, ont rapporté les agences Itar-Tass et Ria Novosti. Une photo de Natalia Estemirova, 50 ans, avait été accrochée près d'un monument, ainsi qu'une affiche sur laquelle était écrit en grosses lettres noires: «A qui le tour?».

Sa dépouille avait été ramenée un peu plus tôt de la morgue de Nazran, en Ingouchie voisine, autre république du Caucase russe en proie à une rébellion Armée. Son corps y avait été découvert mercredi en fin d'après-midi, avec des traces de blessures par balles à la tête et la poitrine, après son enlèvement quelques heures plus tôt à Grozny, la capitale tchétchène.

Après la cérémonie d'adieux, le cortège funèbre s'est rendu à la grande mosquée centrale de Grozny. Il devait ensuite rejoindre le village familial, près de Goudermès, où l'inhumation devait avoir lieu avant la tombée de la nuit. Natalia Estemirova avait beaucoup travaillé avec la journaliste Anna Politkovskaïa, qui dénonçait elle aussi les exactions commises en Tchétchénie et a été assassinée en octobre 2006 à Moscou. Son décès brutal a provoqué une vague d'indignation en Occident, qui a réclamé que toute la lumière soit faite et que les coupables soient punis, alors qu'en Russie, elle était discrètement évoquée dans les journaux télévisés russes.

A Washington, le département d'Etat a lui exhorté les autorités russes à «faire traduire les coupables en justice». La présidence suédoise de l'UE a demandé de «faire ce qu'il faut» pour trouver le responsable.

La plupart des meurtres de journalistes et de défenseurs des droits de l'homme n'ont jamais été élucidés en Russie, sans parler des enlèvements et des meurtres qu'ils dénonçaient. Les enquêteurs russes étudient quatre pistes dans l'assassinat de Natalia Estemirova, de ses activités professionnelles à sa vie privée, a annoncé le vice-ministre russe de l'Intérieur, Arkadi Edelev. «La piste numéro un est celle liée à son activité professionnelle», a-t-il indiqué. «La deuxième est celle d'une provocation par des chefs de bandes armées destinée à discréditer» les dirigeants tchétchènes et ingouches, a-t-il dit.

«La piste numéro trois, c'est» un «vol», a-t-il assuré, n'excluant pas non plus «la piste familiale», «des relations familiales malheureuses». Dmitri Medvedev a rendu hommage hier à Natalia Estemirova et a promis une enquête. Il a estimé lors d'une conférence de presse à Munich avec la chancelière allemande Angela Merkel que la militante des droits de l'homme «faisait des choses utiles» en disant «la vérité» et que ce crime ne devait «pas rester impuni».

«Je crois que du côté russe tout doit être fait pour arrêter les meurtriers», a souligné de son côté la chancelière, évoquant également «le meurtre d'une femme courageuse».

Pour l'organisation non-gouvernementale Memorial, le coupable ne fait pas de doute: «Nous le connaissons tous - son nom est Ramzan Kadyrov», le président pro-russe de Tchétchénie, a déclaré Oleg Orlov, responsable de Memorial. /ats-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueLes chaussettes moldavesLes chaussettes moldaves

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 27 septembre

grèceUn fort séisme en Crète fait un mort et onze blessésUn fort séisme en Crète fait un mort et onze blessés

LégislativesElections en Allemagne: les sociaux-démocrates d’Olaf Scholz l’emportent de peuElections en Allemagne: les sociaux-démocrates d’Olaf Scholz l’emportent de peu

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembre

Top