20.06.2019, 00:01

Le front anti-Iran se lézarde

Premium
chargement
1/2  
Par GEORGES MALBRUNOT

GOLFE ARABO-PERSIQUE Même les Émirats arabes unis, pourtant alliés proches de Donald Trump, s’opposent à une action militaire.

Une semaine bientôt après deux attaques de tankers en mer d’Oman imputées à l’Iran par Washington, les partisans d’une riposte militaire contre Téhéran se font rares. Les Emirats arabes unis (EAU), alliés de Donald Trump dans sa politique de «pressions maximales» contre l’Iran, s’opposent à un conflit armé avec la République islamique.

«Les Émirats travaillent dur pour une désescalade...

Top