02.08.2015, 19:49

Le dalaï-lama décide de quitter la scène politique

chargement

Après avoir cumulé pendant de longues années sa fonction de chef du gouvernement en exil à sa charge spirituelle, le leader tibétain a annoncé hier vouloir organiser des élections pour choisir son successeur politique. Un choix considéré comme une ruse par les Chinois, à l'heure de l'anniversaire du soulèvement tibétain du 10 mars 1959.

Le dalaï-lama a annoncé hier qu'il prévoyait de renoncer à son rôle politique. Le chef spirituel des Tibétains en exil, âgé de 75 ans, veut laisser sa place à un nouveau responsable «élu».

«Depuis le début des années 60, je répète que les Tibétains ont besoin d'un chef élu librement par le peuple tibétain et auquel je peux transmettre le pouvoir», a déclaré le dalaï-lama dans un discours à Dharamsala, dans le nord de l'Inde. «Aujourd'hui, nous avons clairement atteint le moment de mettre cela en application», a- t-il ajouté.

«Mon désir de transmettre l'autorité n'a rien à voir avec une volonté de renoncer aux responsabilités», a précisé le chef spirituel tibétain. «C'est pour le bien à long terme des Tibétains. Ce n'est pas parce que je me sens découragé», a-t-il souligné. Le chef des Tibétains en exil, prix Nobel de la paix, a ajouté qu'il demanderait un amendement lui permettant de renoncer à ses fonctions au cours de la prochaine session du Parlement tibétain en mars.

Le dalaï-lama se considère depuis longtemps comme «semi-retraité» sur le plan politique avec la présence d'un premier ministre élu, présent à Dharamsala, où le gouvernement vit en exil.

Un porte-parole du dalaï-lama avait déjà annoncé en novembre son intention de quitter sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil pour alléger sa charge de travail et réduire son rôle officiel, sans toutefois abandonner son rôle spirituel.

L'annonce du dalaï-lama de son retrait de son rôle politique est une «ruse», a déclaré jeudi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Jiang Yu. Elle a estimé que cette mesure était destinée à «tromper la communauté internationale».

«Le dalaï-lama a souvent parlé de retraite ces dernières années. Je pense qu'il s'agit de ruses pour tromper la communauté internationale», a déclaré Jiang Yu.

Selon la porte-parole du Ministère chinois, «le gouvernement en exil est une organisation politique illégale et aucun pays dans le monde ne le reconnaît».

Par ailleurs, plusieurs centaines de personnes, des Tibétains en exil comme des Suisses, ont défilé hier à Berne à l'occasion de l'anniversaire du soulèvement populaire du 10 mars 1959 au Tibet. Ils ont à nouveau lancé un appel en faveur d'un Tibet indépendant de la Chine.

Les orateurs qui se sont succédé devant les manifestants ont affirmé que la situation des droits de l'Homme s'était encore détériorée dans la région himalayenne. Face à ce constat, la conseillère nationale Maya Graf (Verts/BL) a encouragé les Tibétains à poursuivre leur lutte pacifique en faveur de l'autodétermination.

La conseillère nationale a promis qu'elle allait évoquer les droits du peuple tibétain lors des négociations sur un éventuel accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine. Elle estime qu'il n'y peut pas y avoir d'accord sans mention des droits de l'Homme, des droits des minorités et de critère écologiques.

Cette commémoration du soulèvement a eu lieu dans plusieurs endroits en Suisse. /ats-afp-reuters

Les dates à retenir

10 mars 1959
Soulèvement populaire des Tibétains contre l'invasion chinoise à Lhassa

16 mars 1959
Fuite en Inde du Dalaï Lama

1965
Découpage administratif du Tibet

1966-76
Révolution culturelle en Chine et au Tibet

10 décembre 1989
Prix Nobel de la paix décerné au dalaï-lama

27 septembre 2002
Reprise des relations sino-tibétaines /comm


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

COVID-19Afrique, scénario catastropheAfrique, scénario catastrophe

Afrique, scénario catastrophe

S’il n’est pas aidé, ce continent, où le confinement est impossible, risque de servir de réservoir au virus, qui...

  03.04.2020 00:01
Premium

Polémique après la mort d’une ado

Une enquête est en cours à la suite de l’appel de détresse des parents de Rachel, 12 ans, décédée du coronavirus.

    03.04.2020 00:01
Premium

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 2 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 2 avril

insoliteCoronavirus: déguisé, ce facteur distribue de la bonne humeur aux habitants confinésCoronavirus: déguisé, ce facteur distribue de la bonne humeur aux habitants confinés

Sous-estimés?Coronavirus: les Etats-Unis pensent que la Chine a menti sur le nombre de mortsCoronavirus: les Etats-Unis pensent que la Chine a menti sur le nombre de morts

Top