03.08.2015, 08:57

La population japonaise aurait été victime de ses autorités

chargement
Par yann hulmann

Un peu moins de trois semaines après son retour du Japon, la délégation de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) a publié ses premières conclusions mercredi soir. Sans surprise, Bruno Chareyron et Christian Courbon ont jugé les mesures prises par les autorités nippones «insuffisantes».

La Criirad déplore le manque de mesures appropriées de protection et d'information des populations concernées. «Les personnes vivant hors du périmètre d'exclusion de 20 km auraient dû être évacuées en se basant sur la direction du vent et les conditions météorologiques», regrette Bruno Chareyron dans un rapport rédigé en anglais et destiné, dans un premier temps, à la population japonaise. «Les vents et les particules radioactives ne respectent pas les limites administratives», complète-t-il.

Pilules d'iode

L'ingénieur en physique nucléaire relève, par ailleurs, de graves dysfonctionnements dans la distribution des tablettes d'iode stable destinées à maîtriser l'absorption d'iode radioactif par les personnes exposées. Et ainsi limiter les risques de cancer de la thyroïde. Selon les témoignages récoltés par la Criirad, alors que diverses autorités locales distribuaient dès le 15 mars des pilules d'iode invitant la population à les ingérer aussitôt, la préfecture de Fukushima n'aurait rien trouvé de mieux que de critiquer l'initiative. A Iwaki, par exemple, bien que la distribution eût été possible dès le 18 mars, la population aurait reçu l'instruction de ne pas prendre les comprimés sans ordre des autorités. Des ordres qui n'auraient finalement jamais été donnés.

Pour son périple nippon, l'équipe de la Criirad était équipée de matériel de protection, d'un minilaboratoire, d'un équipement de spectrographie, ainsi que d'appareils de mesure de la radioactivité ambiante. Sur place, les deux chercheurs français ont effectué diverses mesures. Ils ont ainsi mesuré, à un mètre du sol, des doses «deux à trois fois supérieures aux valeurs naturelles à Hitachi (100 km au sud de la centrale), neuf fois supérieures à Koryama (60 km à l'ouest) et 20 fois supérieures en divers endroits, incluant écoles et parcs, de Fukushima city (60 km au nord).» Dans son rapport Bruno Chareyron indique que les habitants des différentes zones précitées ont été exposés en à peine respectivement «12 heures à Hitachi, quatre à Koryama, etc.» à la dose annuelle maximale tolérable de 1 milliSievert.

Normes dépassées

Même en restant cloîtré, le scientifique a mesuré que les populations concernées seraient encore exposées à des doses importantes. «Six fois supérieures aux valeurs naturelles dans un salon de Fukushima city», par exemple, explique-t-il. Le rapport de la Criirad fait également état des problèmes de contaminations des sols et d'aliments dans des proportions inquiétantes. Vingt-cinq ans après Tchernobyl, ni les exploitants de la centrale, ni le Japon n'ont été en mesure de réagir afin de limiter les conséquences de l'accident, regrette la Criirad. Deux solutions se sont ainsi vues offertes aux populations. Vivre dans un Environnement contaminé ou fuir sans garantie d'obtenir de dédommagement, conclut la Criirad.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

tournée mondialeMalade, Elton John interrompt brusquement un concertMalade, Elton John interrompt brusquement un concert

LitigeEtats-Unis: Bayer et BASF condamnés à verser 260 millions à un cultivateurEtats-Unis: Bayer et BASF condamnés à verser 260 millions à un cultivateur

EpidémieCoronavirus: le bilan en Chine s’alourdit à 1770 morts, des experts se réunissent à PékinCoronavirus: le bilan en Chine s’alourdit à 1770 morts, des experts se réunissent à Pékin

IntempériesTempête Dennis: un mort au Royaume-Uni, foyers sans électricité en FranceTempête Dennis: un mort au Royaume-Uni, foyers sans électricité en France

AFRIQUE DU SUDL’île de la honte, flambeau du tourisme sud-africainL’île de la honte, flambeau du tourisme sud-africain

Top