02.08.2015, 19:52

La contamination va «bien au-delà» de 30 km

chargement

Des «taches de contamination» radioactive sont présentes «bien au-delà» de la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale japonaise de Fukushima, a estimé aujourd'hui l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française. La gestion des territoires contaminés va prendre «des années».

L'accident en cours à Fukushima entraîne «une contamination qui va s'étendre sur des zones considérables», a déclaré au cours d'un point de presse André-Claude Lacoste, président de l'ASN. «Il n'est pas du tout étonnant qu'on trouve ici ou là des contaminations bien au-delà d'un rayon de 100 km».

«Il est évident qu'il y a des taches de contamination, qu'il y a pollution d'un certain nombre de produits» au-delà de la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale, a dit André-Claude Lacoste, expliquant que des «mesures fines» de radioactivité étaient  nécessaires pour préciser ce diagnostic.

«Nous n'avons pas de chiffres globaux, mais il est clair que la gestion des territoires contaminés va prendre des années sinon des décennies», a-t-il rappelé.

Interrogé sur l'erreur de l'exploitant de la centrale, Tepco, qui avait annoncé à tort hier un niveau de radioactivité «dix millions de fois plus élevé que la normale» dans une nappe d'eau qui s'était échappée d'un réacteur, André-Claude Lacoste a appelé à la prudence.
«Il faut faire extrêmement attention à un chiffre qui circule de manière isolée sans qu'on ne sache où il a été mesuré ni à quoi il correspond», a-t-il jugé. /ats-afp

Les produits nippons importés en Suisse sous étroite surveillance

La Suisse prend des mesures pour éviter d'importer des produits irradiés du Japon. Des contrôles accentués sont prévus aux frontières et aux aéroports. En outre, un document officiel devra accompagner les denrées alimentaires pour assurer qu'elles ne  sont pas contaminées.

Ce certificat doit être établi sur la base de tests menés au Japon, a indiqué aujourd'hui Sabina Helfer, porte-parole de l'Office fédéral de la Santé publique (OFSP), confirmant une  information du journal «Der Sonntag». L'OFSP fait en ce moment les adaptations nécessaires au niveau du règlement.

Celui-ci devrait entrer en vigueur dans les prochains jours. La Suisse reprend ainsi à son compte une directive européenne mise en place depuis une semaine. D'autres pays ont également renforcé le contrôle des denrées en provenance du Japon ou ont même pour  certains interdit toute importation.

Pas d'interdiction totale
En Suisse cependant, une interdiction générale n'est pas à l'ordre du jour, explique Sabina Helfer. L'OFSP ne s'attend pas à voir des produits dangereux pour la santé arriver en Suisse dans la situation actuelle, explique-t-elle.

En plus du certificat établi au Japon, des mesures visant les produits dans le pays d'importation ont été décidées en concertation avec l'Union européenne. Des prélèvements et des tests sont prévus aux frontières et dans les aéroports.

Toutefois, aucun examen n'a encore eu lieu car depuis la mise en place de ce contrôle renforcé, aucun produit en provenance du Japon n'est entré en Suisse. En tout, trente échantillons doivent être prélevés pour les denrées alimentaires et dix pour les produits pour animaux, indique l'OFSP. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ALLEMAGNE«La CDU a une énorme responsabilit黫La CDU a une énorme responsabilité»

«La CDU a une énorme responsabilité»

Sous le choc de l’attentat raciste de Hanau, le gouvernement renforce la sécurité. Une ONG réagit et critique le parti...

  22.02.2020 00:01
Premium

BRÉSILUn Jésus noir enflamme le carnaval de RioUn Jésus noir enflamme le carnaval de Rio

ÉTATS-UNISNew York aurait gonflé le prix des licences de taxi de 810 millionsNew York aurait gonflé le prix des licences de taxi de 810 millions


InquiétudeCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, le temps presse pour enrayer l'épidémieCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, le temps presse pour enrayer l'épidémie

Top