L’héritage irakien de Barack Obama

chargement

MOYEN-ORIENT Cinq ans après le retrait des troupes américaines, le président américain assure laisser une stratégie en ordre de marche à son successeur Donald Trump.

Par PHILIPPE GÉLIE
  17.12.2016, 01:39
Lecture: 4min
Premium
Donald Trump souhaite davantage s’impliquer pour vaincre l’EI, mais également sortir les Etats-Unis de l’équation irakienne.

A moins d’inscrire à son bilan une reddition complète des djihadistes dans les cinq prochaines semaines, Barack Obama s’apprête à faire le plus généreux des cadeaux à son successeur: une victoire militaire à Mossoul, signant aux yeux des stratèges américains la fin du califat en Irak, sinon celle de l’organisation État islamique elle-même.

Brett McGurk, l’envoyé spécial du président...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 15 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du 15 avril

climatClimat: Washington veut faire du climat une priorité du commerce mondialClimat: Washington veut faire du climat une priorité du commerce mondial

Etats-UnisProcès du meurtre de George Floyd: le policier inculpé refuse de témoignerProcès du meurtre de George Floyd: le policier inculpé refuse de témoigner

technologie et artEnchères: une vente d’oeuvres numériques «NFT» atteint 16,8 millionsEnchères: une vente d’oeuvres numériques «NFT» atteint 16,8 millions

Etats-UnisEsclavage: premier vote historique au Congrès américainEsclavage: premier vote historique au Congrès américain

Top