L'exécution d'un otage anglais indigne et inquiète Berne

chargement

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé hier avoir tué le touriste britannique qu'elle détenait en otage depuis janvier. Le ressortissant suisse, qui est retenu par le même groupe, est toujours en vie. Berne dit poursuivre ses efforts pour obtenir sa libération.

  04.06.2009, 11:13

La mort de l'otage britannique a été annoncée dans un communiqué mis en ligne sur un site islamiste et partiellement reproduit par Site, un centre américain spécialisé dans l'étude des sites islamistes. Selon le texte, l'otage - enlevé entre le Niger et le Mali - a été tué dimanche. Le texte ne donne pas plus de détails.

Le premier ministre britannique Gordon Brown a immédiatement condamné «de la façon la plus ferme cet acte de Terrorisme épouvantable et barbare». L'envoyé spécial au Mali de la Grande-Bretagne, Alastair Mac Phail, a confirmé l'assassinat de son concitoyen par le groupe islamiste. «Ils nous ont donné un délai très court», a-t-il dit. «La politique britannique est très claire. On ne paie pas de rançon et on ne fait pas de concessions majeures à des terroristes. Quant à la revendication de libérer un extrémiste jordanien détenu à Londres, c'est du ressort de la justice.»

L'Aqmi menaçait depuis plusieurs semaines d'exécuter l'otage britannique si Londres ne libérait pas Abou Katada, un islamiste jordanien détenu depuis 2005 en Grande-Bretagne et considéré comme le bras droit en Europe d'Oussama ben Laden. Aqmi avait repoussé un premier ultimatum jusqu'à fin mai. Selon le quotidien algérien «El Khabar», le groupe réclamait aussi dix millions d'euros en échange des deux derniers otages du groupe.

Le porte-parole du ministre malien de la Défense a déclaré que l'otage britannique aurait été assassiné sur le territoire algérien. Ce n'est donc plus de notre ressort, a-t-il lâché. Le ministère algérien des Affaires étrangères a condamné avec «la plus grande fermeté» l'assassinat du ressortissant britannique. Le communiqué d'Aqmi ne dit rien du sort du Suisse enlevé en même temps que le Britannique. Alastair Mac Phail a affirmé que le ressortissant hélvétique est vivant. Il a assuré que son pays n'allait rien entreprendre qui puisse mettre la vie de l'homme en péril.

La Suisse officielle s'est dite «bouleversée» par la nouvelle de la mort du Britannique. Cet «acte barbare» n'empêchera pas les «efforts intenses» de Berne pour obtenir la libération de l'otage suisse toujours aux mains des ravisseurs, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE)

Le DFAE est notamment en contact avec le président malien Amadou Toumani Touré. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey avait rencontré ce dernier le 17 avril à Bamako. Elle l'avait remercié pour son engagement et les efforts de son gouvernement dans cette affaire.

L'otage britannique faisait partie d'un groupe de quatre touristes européens capturés le 22 janvier au Niger, à la frontière avec le Mali, par la branche maghrébine du réseau Al-Qaïda qui avait aussi enlevé deux diplomates canadiens.

Ces deux diplomates et deux des quatre touristes, deux femmes (une Allemande et une Suissesse, l'épouse de l'otage suisse), ont été libérées le 22 avril dans le nord du Mali. Les ravisseurs ont affirmé quatre jours plus tard que ces libérations s'étaient faites en échange de quatre de leurs combattants.

Al-Qaïda au Maghreb islamique est dirigé par l'Algérien Abdelmalek Droukdel. Ce groupe est particulièrement actif dans le nord de l'Algérie où il a commis de nombreux attentats. Le groupe a étendu depuis près de trois ans ses opérations dans le Sahel où il s'en prend généralement aux Occidentaux. Selon les observateurs, c'est la première fois qu'Aqmi exécute un otage occidental. /ats-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: l'extension du pass sanitaire dope la vaccination en ItalieCoronavirus: l'extension du pass sanitaire dope la vaccination en Italie

AnnulationSuisse – France: Emmanuel Macron ne recevra pas Guy Parmelin en novembreSuisse – France: Emmanuel Macron ne recevra pas Guy Parmelin en novembre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 18 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 18 septembre

New YorkONU: Cassis inaugure une oeuvre de l’artiste suisse Saype au siège des Nations UniesONU: Cassis inaugure une oeuvre de l’artiste suisse Saype au siège des Nations Unies

Carnet noirAlgérie: l'ex-président déchu Abdelaziz Bouteflika est mortAlgérie: l'ex-président déchu Abdelaziz Bouteflika est mort

Top