29.06.2018, 00:01

«L’excision, une pratique dure à éradiquer»

Premium
chargement
Aby Sylla, excisée à l’âge de six ans, avant l’interdiction prononcée en 1998, se bat aujourd’hui contre les mutilations génitales qui persistent  encore en Côte d’Ivoire.
Par Christian Doninelli et Edwige Gouria Meyer

REPORTAGE Malgré son interdiction il y a vingt ans exactement, l’ablation du clitoris reste largement répandue en Côte d’Ivoire. Trente-huit pour cent des femmes en sont victimes.

«Deux personnes m’ont saisi les jambes, une troisième m’a excisée avec un petit couteau.» A l’évocation de ses souvenirs, la voix d’Aby Sylla, aujourd’hui mère de cinq enfants, trahit une pointe d’émotion, de la tristesse, mais aussi de la colère: «Tu as beau pleurer, tu es excisée.» Elle a été excisée avant l’interdiction de 1998, elle avait à peine...

À lire aussi...

ALLEMAGNETrois candidats pour redresser la CDU d’Angela MerkelTrois candidats pour redresser la CDU d’Angela Merkel

BREXITLondres et Bruxelles sur des charbons ardentsLondres et Bruxelles sur des charbons ardents

AFRIQUE DE L’OUESTLa Guinée en effervescenceLa Guinée en effervescence

La Guinée en effervescence

L’opposition appelle à boycotter les élections législatives et le référendum sur la nouvelle constitution, alors que...

  26.02.2020 00:01
Premium


ÉGYPTEMort de Moubarak, le raïs déchuMort de Moubarak, le raïs déchu

Mort de Moubarak, le raïs déchu

L’ancien président Hosni Moubarak, qui avait été détrôné au cours du Printemps arabe en 2011, s’est éteint hier.

  26.02.2020 00:01
Premium

Top