29.06.2018, 00:01

«L’excision, une pratique dure à éradiquer»

Premium
chargement
Aby Sylla, excisée à l’âge de six ans, avant l’interdiction prononcée en 1998, se bat aujourd’hui contre les mutilations génitales qui persistent  encore en Côte d’Ivoire.
Par Christian Doninelli et Edwige Gouria Meyer

REPORTAGE Malgré son interdiction il y a vingt ans exactement, l’ablation du clitoris reste largement répandue en Côte d’Ivoire. Trente-huit pour cent des femmes en sont victimes.

«Deux personnes m’ont saisi les jambes, une troisième m’a excisée avec un petit couteau.» A l’évocation de ses souvenirs, la voix d’Aby Sylla, aujourd’hui mère de cinq enfants, trahit une pointe d’émotion, de la tristesse, mais aussi de la colère: «Tu as beau pleurer, tu es excisée.» Elle a été excisée avant l’interdiction de 1998, elle avait à peine...

À lire aussi...

live
PANDÉMIECoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juin

RACISMEEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à MinneapolisEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à Minneapolis

PALÉONTOLOGIEArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découvertsArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découverts

RACISMEEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpésEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpés

EnquêteFrance: enquête après des soupçons de violences policièresFrance: enquête après des soupçons de violences policières

Soupçons de violences policières

La police des polices françaises a été saisie après la diffusion d’images de vidéosurveillance montrant un policier...

  04.06.2020 19:34

Top