25.01.2020, 00:01

L’évadé du convoi de la mort

Premium
chargement
Simon Gronowski au Musée juif de la déportation et de la Résistance, à Malines, en 2007: il pointe du doigt le portrait de sa mère (tout en haut à gauche).

TÉMOIGNAGE A 11 ans, Simon Gronowski a été sauvé du seul train attaqué sur la route d’Auschwitz. Septante ans après avoir échappé à la mort, il a pardonné à un nazi et tissé une amitié avec un fils de SS.

L’interview

Né dans une famille juive il y a 88 ans, l’avocat belge Simon Gronowski aurait dû périr dans le camp d’extermination d’Auschwitz, dont on commémorera, lundi, le 75e anniversaire de la libération par l’Armée rouge soviétique. Alors qu’il avait 11 ans, celui qui est aussi un pianiste de jazz renommé a pu s’échapper, en 1943, du convoi de la mort le déportant de Belgique vers la Pologne, où ont été tuées sa mère et sa sœur. Récit de...

À lire aussi...

ALLEMAGNE«La CDU a une énorme responsabilit黫La CDU a une énorme responsabilité»

«La CDU a une énorme responsabilité»

Sous le choc de l’attentat raciste de Hanau, le gouvernement renforce la sécurité. Une ONG réagit et critique le parti...

  22.02.2020 00:01
Premium

BRÉSILUn Jésus noir enflamme le carnaval de RioUn Jésus noir enflamme le carnaval de Rio

ÉTATS-UNISNew York aurait gonflé le prix des licences de taxi de 810 millionsNew York aurait gonflé le prix des licences de taxi de 810 millions


InquiétudeCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, le temps presse pour enrayer l'épidémieCoronavirus: le bilan passe à 2236 morts en Chine, le temps presse pour enrayer l'épidémie

Top