L'espoir d'une trêve envolé

chargement
  28.04.2011, 12:00

L'hypothèse d'une trêve rapide pour régler le différend entre la Thaïlande et le Cambodge qui a déjà fait 14 morts s'est éloignée hier. Une rencontre des deux ministres de la Défense a été annulée par Bangkok et les échanges à l'arme lourde ont repris le long de la frontière disputée. Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, a lancé un appel au «cessez-le-feu», au sixième jour de combats qui plongent des dizaines de milliers de déplacés de part et d'autre dans l'angoisse.

Mais la seule chance concrète de discussions immédiates, une rencontre prévue dans la journée à Phnom Penh des ministres de la Défense cambodgienne, Tea Banh et thaïlandais, Prawit Wongsuwon, a été annulée par le gouvernement de Bangkok.

«Nous acceptons des discussions à condition qu'ils arrêtent d'abord de nous tirer dessus pendant quelques jours. Nous en avons informé le Cambodge», a indiqué le colonel Sunsern Kaewkumnerd, porte-parole de l'Armée thaïlandaise.

Le porte-parole, et le ministre de la Défense lui-même, ont par ailleurs évoqué leur exaspération après l'affirmation par des médias cambodgiens que Bangkok avait reconnu sa défaite militaire. «Je peux vous rassurer sur le fait que je parlerai avec le Cambodge, mais je ne veux pas que le public considère que le fait que je discute soit une défaite pour la Thaïlande», a indiqué le ministre à l'aéroport avant de s'envoler pour Pékin pour une visite officiellement prévue de longue date.

«La Thaïlande n'est pas sincère dans sa volonté d'obtenir un cessez-le-feu permanent», a regretté Phay Siphan, porte-parole officiel cambodgien.

Temple classé

La tension était brusquement montée en 2008 lorsque l'Unesco avait classé les ruines du temple de Preah Vihear, qui relèvent de la souveraineté du Cambodge, mais dont la Thaïlande contrôle les principaux accès. Les deux pays revendiquent aussi une zone de 4,6 km2 en contrebas de l'édifice. L'Association des Nations d'Asie du Sud-Est, dont les deux pays sont membres, et l'ONU, dont le Conseil de sécurité s'est réuni en février sur le sujet, échouent à imposer un dialogue d'autant plus délicat que les combats alimentent les nationalistes des deux camps. Bangkok exige par ailleurs un règlement bilatéral, alors que Phnom Penh demande l'intervention d'une tierce partie. Hun Sen a laissé entendre qu'il rencontrerait son homologue à Jakarta lors d'un sommet régional les 7 et 8 mai. a/ ts-afp


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin de faire un testCoronavirus: les voyageurs vaccinés à destination de l'Angleterre n'auront plus besoin de faire un test

santéAu travail: maladies et accidents font 1,9 million de victimesAu travail: maladies et accidents font 1,9 million de victimes

programme spatialMission chinoise Shenzhou-12: de retour sur Terre après 3 mois dans l’espaceMission chinoise Shenzhou-12: de retour sur Terre après 3 mois dans l’espace

Elections russesL’application de vote de Navalny a disparu de Google et AppleL’application de vote de Navalny a disparu de Google et Apple

L’app' de vote de Navalny a disparu

L’application de Navalny, qui permettait aux utilisateurs de savoir quel candidat soutenir dans leur circonscription, a...

  17.09.2021 09:27

feuxSéquoias emballés dans de l’alu pour les protéger des incendiesSéquoias emballés dans de l’alu pour les protéger des incendies

Top