L’enquête tourne au scandale d’Etat

chargement

SRI LANKA Les différentes branches du pouvoir, destinataires de mises en garde détaillées dans les jours qui ont précédé les attaques terroristes, s’accusent mutuellement de les avoir négligées.

 27.04.2019, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Les forces de l’ordre sont toujours sur le qui-vive, 130 à 140 militants de Daech étant toujours recherchés sur le sol sri-lankais.

Négligences, contradictions dans le discours officiel, liens présumés entre le père de deux kamikazes et des politiciens haut placés… Depuis les attentats qui, selon le dernier bilan revu à la baisse, ont fait 253 morts dimanche dernier, le gouvernement sri-lankais cumule les bévues dans sa gestion de la crise sécuritaire.

Il y a d’abord eu les déclarations du ministre de la Santé lundi. Rajitha Senaratne affirme que les kamikazes...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le Portugal rouvre l'intérieur des cafés et des restaurantsCoronavirus: le Portugal rouvre l'intérieur des cafés et des restaurants

FinalementRussie: les autorités carcérales vont transférer Alexeï Navalny à l’hôpitalRussie: les autorités carcérales vont transférer Alexeï Navalny à l’hôpital

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 18 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 18 avril

TragédieEgypte: un nouvel accident de train fait onze morts et près de 100 blessésEgypte: un nouvel accident de train fait onze morts et près de 100 blessés

HommageGrande-Bretagne: les obsèques du prince Philip vues par 13 millions de personnesGrande-Bretagne: les obsèques du prince Philip vues par 13 millions de personnes

Top