19.01.2016, 00:16

L’Afrique de l’Ouest sous le choc après l’attentat de vendredi

Premium
chargement
Un client quitte un hôtel pendant que les forces de l’ordre et les experts scientifiques continuent leur enquête.
Par ATS

BURKINA FASO Le président béninois promet une réponse régionale après l’attentat qui a fait 29 morts, dont deux Suisses.

Le président béninois Thomas Boni Yayi s’est rendu hier à Ouagadougou pour témoigner de la solidarité des pays d’Afrique de l’Ouest après l’attaque meurtrière qui a frappé, vendredi, la capitale du Burkina Faso, faisant 29 morts, dont deux Suisses.

«C’est de la vraie barbarie. Qu’est-ce qui peut conduire à une telle haine, c’est inimaginable», a commenté Thomas Boni...

À lire aussi...

CORONAVIRUSUn drame esquivé par l’Italie du SudUn drame esquivé par l’Italie du Sud

Un drame esquivé par l’Italie du Sud

Le dispositif de confinement a évité que le scénario observé au nord ne se propage dans les régions les moins bien...

  02.04.2020 00:01
Premium

ONUEviter la crise alimentaireEviter la crise alimentaire

DÉSINFOX4200 Italiens guéris en un jour? Faux!4200 Italiens guéris en un jour? Faux!

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 1er avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 1er avril

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, un prêtre italien n’a pas cédé son respirateur à un jeuneCoronavirus – Fake news: non, un prêtre italien n’a pas cédé son respirateur à un jeune

Top