30.10.2016, 12:09

L'accord de libre-échange CETA a été signé par l'Union Européenne et le Canada

chargement
Le Canada et l'Union Européenne ont signé l'accord CETA.

Libre-échange C'est fait. Dimanche, le Canada et l'Union Européenne ont signé le traité de libre-échange CETA. L'accord doit à présent être ratifié par les Parlements européen et canadien avant d'entrer en application partielle et provisoire, puis par les Parlements nationaux et régionaux de chaque pays de l'UE pour être définitif.

L'UE et le Canada ont signeé dimanche à Bruxelles leur traité de libre-échange (CETA), retardé par de vifs désaccords internes belges. Cet épisode rend incertaine l'étape suivante: sa ratification obligatoire par chacun des différents Parlements des pays de l'Union européenne (UE).

Initialement fixé à 10h30, pour une signature officielle à 12h00, le sommet entre l'UE et le Canada a été repoussé d'une heure et demie en raison du retard du premier ministre canadien Justin Trudeau, dont l'avion a rencontré un problème technique au départ d'Ottawa.

Conséquences sur l'agriculture

Devenus porte-voix des opposants au CETA, les Wallons redoutaient les conséquences du traité sur leur agriculture. Ils s'inquiétaient surtout de la possibilité laissée à une multinationale d'attaquer un Etat qui adopterait une politique publique contraire à ses intérêts.

Pas question de laisser un tribunal privé arbitrer ces différends, ont répété les anti-CETA wallons, exigeant des garanties, sans quoi ils n'accorderaient pas leur blanc-seing au gouvernement fédéral belge.

La lenteur des "concertations" a entraîné l'annulation d'un premier sommet avec le Canada prévu jeudi à Bruxelles.

L'UE, elle, a fait profil bas: pas de déclaration, pas un tweet qui aurait risqué de perturber ces laborieuses tractations belgo-belges. "Nous respectons ce processus démocratique", ont répété à l'envie ses portes-parole.

L'accord de compromis belge est finalement tombé jeudi à la mi-journée, quelques pages, qui seront amendées au traité. Un "CETA corrigé (...) plus juste que l'ancien CETA", s'est targué le chef du gouvernement wallon, le socialiste Paul Magnette.

Tâche pas facile

"Rien n'est simple en Belgique, mais peu de choses sont impossibles", a résumé samedi avec ironie le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, soulagé.

Sitôt l'accord "intrabelge" conclu, l'UE a décidé de battre le fer tant qu'il est chaud. Il ne lui a fallu que quelques heures vendredi pour obtenir le feu vert des 27 autres Etats membres, puis décider dans la foulée d'organiser un nouveau sommet dès dimanche.

Le traité doit à présent être ratifié par les Parlements européen et canadien avant d'entrer en application partielle et provisoire.

L'UE fera alors face à une autre montagne: sa nécessaire ratification par les différents Parlements nationaux et régionaux des pays de l'UE afin qu'il devienne définitif. Une tâche qui, à la lumière du psychodrame belge, ne s'annonce pas facile.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Libre-échangeQue contient l'accord CETA que l'UE et le Canada s'apprêtent à signer?Que contient l'accord CETA que l'UE et le Canada s'apprêtent à signer?

Qu'est-ce que le CETA?

Le monde occidental ne parle que de CETA ces dernières semaines. Mais que contient cet accord de 1600 pages que...

  30.10.2016 11:36

Libre-échangeCETA: l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada sera signé dimancheCETA: l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada sera signé dimanche

dénouementCeta: la Wallonie donne son feu vert à la signature de l'accord de libre-échange entre l'UE et le CanadaCeta: la Wallonie donne son feu vert à la signature de l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada

Libre-échangePaul Magnette défend un CETA "amélioré" devant son parlementPaul Magnette défend un CETA "amélioré" devant son parlement

Libre-échangeCETA: la Wallonie a accepté un accord avec les autres parties belgesCETA: la Wallonie a accepté un accord avec les autres parties belges

Top