06.02.2018, 17:07

Justice: 4 ans de prison requis contre le logeur Jawad Bendaoud dans les attentats de Paris

chargement
Jawad Bendaoud comparait pour avoir mis à disposition d'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats, et de son complice Chakib Akrouh, un squat où ils s'étaient repliés, à Saint-Denis.

Terrorisme Jawad Bendaoud avait accueilli une partie des commandos des attentats de novembre 2015 à Paris. En clamant ne pas savoir qu'il hébergeait des djihadistes, il avait créé un tollé sur la toile. Quatre ans de prison ont été requis à son encontre.

Quatre ans de prison ont été requis mardi contre Jawad Bendaoud, le "logeur" d'une partie des commandos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Une peine de quatre ans été requise contre son voisin de box, Mohamed Soumah, qui avait joué les intermédiaires.

MM. Bendaoud et Soumah, 31 et 28 ans, deux délinquants multirécidivistes, marchand de sommeil à ses heures pour l'un, trafiquant de drogue pour l'autre sont jugés pour recel de terroristes. Le ministère public a également requis cinq ans de prison contre le seul des trois prévenus à ne pas être en détention provisoire, Youssef Aït-Boulahcen, 25 ans, accusé de non dénonciation d'acte de terrorisme.

Jawad Bendaoud comparait pour avoir mis à disposition d'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats, et de son complice Chakib Akrouh, un squat où ils s'étaient repliés, à Saint-Denis, dans la banlieue de Paris. C'est là où ils sont morts dans l'assaut des policiers du Raid, le 18 novembre. Il s'agit du premier procès en lien avec les attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

 

 

"Ni Mohamed Soumah ni Jawad Bendaoud ne pouvaient ignorer qu'ils apportaient leur aide à des criminels en fuite", a déclaré le procureur dans son réquisitoire. Mais "il n'y a pas suffisamment d'éléments pour pouvoir affirmer qu'ils connaissaient et savaient que ces deux fuyards avaient participé aux attentats", a-t-il poursuivi.

 

 

Tout au long du procès, Jawad Bendaoud a nié avoir su qu'il hébergeait des djihadistes du 13-Novembre. Il les croyait tous morts, ne savait pas que certains étaient en fuite, a-t-il répété.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FranceJawad, le "logeur de Daech", devient la risée du webJawad, le "logeur de Daech", devient la risée du web

commémorationAttentats de Paris: deux ans après les pires attaques de son histoire, la France se souvientAttentats de Paris: deux ans après les pires attaques de son histoire, la France se souvient

cinémaLes attentats de Paris le 13 novembre 2015 inspirent HollywoodLes attentats de Paris le 13 novembre 2015 inspirent Hollywood

FranceAttentats de Paris, un an après: la renaissance du Bataclan, entre enthousiasme et appréhensionAttentats de Paris, un an après: la renaissance du Bataclan, entre enthousiasme et appréhension

Top