26.10.2016, 07:04

Jungle de Calais: 4000 évacuations en deux jours

chargement
1/98  

jungle de calais Plus de la moitié des migrants de la jungle de Calais a été évacuée entre lundi et mardi. Pendant ce temps, la France négocie avec la Grande-Bretagne pour que cette dernière accueille les migrants pour lesquels un lien familial outre-Manche est établi.

Plus de 4000 personnes ont été évacuées depuis lundi de la "Jungle" de Calais, ont annoncé les autorités françaises. En deux jours, 3242 majeurs ont quitté le camp en bus et 772 mineurs ont été relogés dans les conteneurs du centre d'accueil provisoire (CAP). Sur ce nombre, 1264 majeurs et 372 mineurs ont quitté le camp sur la seule journée de mardi, selon les ministères de l'Intérieur et du Logement. Au total, la "Jungle" comptait 6400 à 8100 migrants avant le début de l'évacuation, pour la plupart venus d'Afghanistan, du Soudan ou d'Erythrée.

"Il y a une forme de soulagement importante et conséquente", a réagi la maire de droite de Calais Natacha Bouchart. Si quarante-cinq autocars étaient mobilisés pour la journée, seuls 33 sont finalement partis, signalant un moindre nombre de volontaires que la veille. Beaucoup de migrants ne veulent pas renoncer à leur rêve de gagner l'Angleterre, dont les côtes font face au port de Calais.

Tension autour des mineurs

Point de tension avec Londres, les dossiers des mineurs isolés continuaient à être examinés. Sur les 1300 enfants et adolescents recensés dans le camp, 500 disent avoir de la famille en Grande-Bretagne. Beaucoup tentaient encore mardi de se faire enregistrer mais leur progression était ralentie par un filtrage opéré pour vérifier leur âge. "C'est une sélection au faciès qui n'est pas acceptable", a déploré Médecins sans frontières (MSF).

 

 

"Il n'y a pas de tri au faciès, si ce n'est écarter les manifestement majeurs du dispositif", a répliqué Pierre Henry, le directeur général de France Terre d'Asile, l'association mandatée pour cette sélection. Selon lui, "233 sont passés en Grande-Bretagne" depuis le début de la semaine dernière, dont 33 ce mardi".

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a assuré lundi que le Royaume-Uni "accueillera(it) tous ceux dont les attaches familiales en Grande-Bretagne sont établies". Les autorités britanniques étudieront aussi les dossiers de mineurs isolés sans liens familiaux "mais dont l'intérêt supérieur serait de rejoindre ce pays", a-t-il ajouté.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Crise migratoireFrance: l'évacuation de la "jungle" de Calais a reprisFrance: l'évacuation de la "jungle" de Calais a repris

criseFrance: 2300 migrants, dont 400 mineurs, ont quitté, de force, la jungle de CalaisFrance: 2300 migrants, dont 400 mineurs, ont quitté, de force, la jungle de Calais

Crise migratoireCrise migratoire: l'évacuation a débuté au campement de CalaisCrise migratoire: l'évacuation a débuté au campement de Calais

Crise migratoireLa "jungle" de Calais sera bel et bien démolieLa "jungle" de Calais sera bel et bien démolie

Top