01.06.2016, 18:55

Journalistes corrompus tués? Le président élu dit ''oui''

chargement
Rodrigo Duterte est coutumier de ce genre de propos.

PHILIPPINES Rodrigo Duterte, président philippin élu, a déclaré être favorable à l'assassinat des journalistes corrompus. L'Union nationale des journalistes des Philippines a réagi.

Le président philippin élu, Rodrigo Duterte, s'est attiré les foudres de la presse en affirmant mardi qu'il est légitime d'assassiner les journalistes corrompus. Les médias philippins estiment qu'il s'agit d'un appel au meurtre.

"La plupart d'entre vous sont propres, mais ne dites pas que tous les journalistes le sont. Etre journaliste ne met pas à l'abri du meurtre, si vous êtes un fils de pute", a déclaré le futur chef de l'Etat lors d'un déplacement à Davao, ville du sud du pays dont il a été le maire pendant près de 20 ans. Il répondait à une question sur les mesures qu'il comptait prendre face aux meurtres de journalistes.

"La plupart de ceux qui ont été tués avaient fait quelque chose. On ne se fait pas tuer quand on n'a rien fait de mal", a ajouté M. Duterte, qui est coutumier de ce genre de propos.

Le futur président a notamment évoqué le meurtre toujours non-élucidé de Jun Pala, journaliste et homme politique, tué à Davao en 2003. C'était également un opposant virulent à Rodrigo Duterte, qui est accusé d'avoir partie liée à des escadrons de la mort. "Je ne veux pas porter atteinte à sa mémoire, mais c'était un fils de pute pourri. Il le méritait", a affirmé M. Duterte.

Propos "affligeants"

L'Union nationale des journalistes des Philippines (NUJP) s'est dite "consternée". Elle a reconnu l'existence de problèmes de corruption parmi les médias de l'archipel. Mais ces derniers ne peuvent justifier le meurtre.

"De fait, il a déclaré la chasse ouverte pour faire taire la presse, à la fois les journalistes individuels comme les institutions, sur la base d'une simple perception de la corruption", a déclaré la NUJP dans un communiqué.

Pour Luis Teodoro, directeur adjoint du Centre pour la liberté et la responsabilité des médias, ces propos sont "affligeants". Ils sont également un feu vert pour tuer dans certaines conditions, a-t-il dit. "Quand on dit que les journalistes corrompus peuvent être tués, c'est un message très clair".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PhilippinesPhilippines: un maire met à prix la tête des criminelsPhilippines: un maire met à prix la tête des criminels

ÉlectionsPhilippines: Duterte, le "Trump philippin", a remporté la présidentiellePhilippines: Duterte, le "Trump philippin", a remporté la présidentielle

PâquesVendredi Saint: des fidèles se font volontairement crucifier aux PhilippinesVendredi Saint: des fidèles se font volontairement crucifier aux Philippines

RévélationsPhilippines: l'Allemand retrouvé momifié sur son yacht avait été vu par des marins un mois plus tôtPhilippines: l'Allemand retrouvé momifié sur son yacht avait été vu par des marins un mois plus tôt

Top