Israël: une roquette frappe une maison à Tel-Aviv et fait sept blessés

chargement

Attaque Alors que le premier ministre israélien était en visite aux Etats-Unis, une roquette a frappé une maison au nord de Tel-Aviv dans la nuit de dimanche à lundi et a fait sept blessés légers à cause des flammes. L'armée israélienne répond à ce genre d'attaques, alors que les tensions avec les Palestiniens sont déjà vives.

  25.03.2019, 07:37
La roquette a touché une maison du nord de Tel-Aviv.

Une roquette a frappé dans la nuit de dimanche à lundi une maison à Mishmeret, au nord de Tel-Aviv, en Israël, provoquant un incendie, ont indiqué la police et les secours. Sept personnes ont été légèrement blessées par les flammes.

 

 

L'armée israélienne avait fait état auparavant de tirs de roquettes de la bande de Gaza. Une de ses porte-parole s'est refusée à tout autre commentaire.

Le village de Mishmeret se situe à plus de 80 km de la bande de Gaza, une distance rarement atteinte par les roquettes tirées de cet endroit.

L'armée israélienne répond systématiquement à ce genre d'attaque, ce qui devrait attiser les tensions déjà vives avec les Palestiniens ces dernières semaines.

Visite raccourcie et riposte

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou était, au moment de la frappe, à Washington où il doit rencontrer le président américain Donald Trump lundi et mardi. M. Netanyahou est en campagne électorale pour conserver son poste à l'issue des législatives prévues le 9 avril. 

Le premier ministre a annoncé lundi qu'il allait raccourcir sa visite aux Etats-Unis et a promis de riposter "avec force" à un tir de roquette en provenance de la bande de Gaza. M. Netanyahu a indiqué qu'il rentrerait en Israël aussitôt après avoir rencontré le président américain Donald Trump.

"Une attaque criminelle a été commise contre l'Etat d'Israël, et nous allons y répondre avec force", a dit M. Netanyahu dans une vidéo diffusée par ses services.

"J'ai décidé, au vu des évènements sécuritaires, de raccourcir ma visite aux Etats-Unis. Dans quelques heures, je rencontrerai le président Trump et juste après, je reviendrai en Israël pour diriger de près nos opérations", a-t-il dit.

Le Hamas nie avoir tiré la roquette

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a nié lundi être l'auteur du tir de roquette. Il a dit n'avoir aucun intérêt à une confrontation avec l'Etat hébreu. "Personne au sein des mouvements de résistance, y compris le Hamas, n'a d'intérêt à tirer des roquettes de Gaza contre l'ennemi", a dit à l'AFP sous le couvert de l'anonymat un haut responsable du mouvement qui dirige la bande de Gaza. Il a dit que le tir pourrait avoir été provoqué malencontreusement par le "mauvais temps".

La presse israélienne, peut-être alimentée par des officiels soucieux d'éviter une escalade, avait déjà invoqué les conditions atmosphériques comme la cause possible du tir de roquettes en direction de Tel-Aviv à la mi-mars. L'armée israélienne avait alors frappé des dizaines de positions du Hamas dans la bande de Gaza en représailles.

Le haut responsable du Hamas a indiqué que le mouvement islamiste ainsi que le Jihad islamique, son allié, avaient partagé ce démenti, et les informations à leur disposition, avec les Egyptiens, voisins et médiateurs historiques à Gaza, qui ont des "contacts intensifs et permanents" selon lui pour empêcher une riposte israélienne.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Proche-OrientRoquettes palestiniennes sur Israël, raids israéliens sur GazaRoquettes palestiniennes sur Israël, raids israéliens sur Gaza

Top