25.05.2018, 18:19

Irlande: référendum historique sur l'avortement

chargement
Selon les derniers sondages, l'avantage est au "Oui" à la libéralisation de l'IVG.

Avortement Ce vendredi, les Irlandais votent sur la libéralisation de l'IVG. Si le résultat ne devrait pas être connu avant samedi après-midi, les derniers sondages annonçaient une victoire du "Oui". Le Gouvernement s'est exprimé en faveur du "Oui".

Les Irlandais votaient vendredi pour ou contre la suppression de l'interdiction constitutionnelle de l'avortement, avec une forte participation. Un référendum historique pour ce pays à très forte tradition catholique.

Près de 3,5 millions d'électeurs étaient appelés à se prononcer, à l'issue d'une campagne âpre, au cours de laquelle les divisions entre villes et campagne, jeunes et moins jeunes se sont exacerbées. Les bureaux de vote étaient ouverts de 08 h 00 à 23 h 00 suisses. Le résultat ne devait pas être connu avant samedi dans l'après-midi.

Selon les derniers sondages, l'avantage est au "Oui" à la libéralisation de l'IVG mais le nombre élevé d'indécis rend le résultat final difficile à prévoir. Toutefois, les autorités ont enregistré un nombre important de nouveaux inscrits sur les listes électorales, avec plus de 118'000 demandes d'ajout cette année, signe de l'intérêt pour ce vote.

 

 

Gouvernement pour le "oui"

La mobilisation de l'électorat a été l'un des grands axes des militants anti et pro avortement, les premiers tablant sur un sursaut de l'Irlande rurale, tandis que les seconds ont fortement encouragé les jeunes à s'inscrire et à voter. De nombreux militants des deux camps continuaient vendredi de tenter de convaincre les électeurs d'aller voter, mais les règles électorales leur interdisent d'être à moins de 50 mètres d'un bureau de vote.

 

 

La participation en milieu d'après-midi était forte et si cette tendance se poursuivait elle pourrait finalement dépasser les 60%, comme ce fut le cas lors du vote sur l'autorisation du mariage homosexuel en 2015, rapporte la chaîne de télévision publique RTE.

Le premier ministre Leo Varadkar, qui a voté dans le nord-ouest de la capitale irlandaise, s'est dit "plutôt confiant" dans une victoire du 'Oui' pour lequel il a fait campagne. Il a appelé les Irlandais à se déplacer en nombre pour s'exprimer, jugeant qu'un fort taux de participation serait un bon signe pour le "Oui".

 

 

La consultation pose précisément la question de l'abrogation du 8e amendement de la Constitution irlandaise. Introduit en 1983, celui-ci interdisait l'avortement jusqu'à une réforme votée en 2013 permettant des exceptions lorsque la vie de la mère est menacée.

Aujourd'hui, la législation reste parmi les plus restrictives d'Europe, avec l'Irlande du Nord et Malte notamment. Le viol, l'inceste ou la malformation du foetus ne sont pas des raisons légales d'avorter.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AlerteSanté: les droits à la contraception et à l'avortement régressent en EuropeSanté: les droits à la contraception et à l'avortement régressent en Europe

santéAvortements: 45% des IVG réalisées dans le monde sont faites dans des conditions dangereusesAvortements: 45% des IVG réalisées dans le monde sont faites dans des conditions dangereuses

SauvetageEtats-Unis: les Pays-Bas à la rescousse du droit à l'avortement américainEtats-Unis: les Pays-Bas à la rescousse du droit à l'avortement américain

PrésidenceÀ peine aux commandes, Donald Trump s'attaque déjà à l'avortementÀ peine aux commandes, Donald Trump s'attaque déjà à l'avortement

Top