Hongrie: le pape François célèbre une messe avec près de 100’000 fidèles

chargement

Visite éclair A Budapest, le pape a rencontré le dirigeant souverainiste Viktor Orban et a appelé à être «ouverts» aux autres lors de la messe de clôture du Congrès eucharistique international. Il va désormais consacrer trois jours à la Slovaquie pour une véritable visite d’Etat.

 12.09.2021, 15:33
Le 34e voyage international du pape François intervient environ deux mois après une opération au côlon.

Le pape François a lancé dimanche, en clôture d’une visite éclair à Budapest, un appel à s’ouvrir aux autres, après avoir rencontré le dirigeant souverainiste Viktor Orban, dont il ne partage pas la politique anti-migrants.

«J’ai demandé au pape de ne pas laisser périr les chrétiens de Hongrie», a rapporté de son côté le Premier ministre sur son compte Facebook, où il a également diffusé une photo de sa poignée de main avec le chef des 1,3 milliard de catholiques.

J’ai demandé au pape de ne pas laisser périr les chrétiens de Hongrie.
Viktor Orban, Premier ministre hongrois

M. Orban, qui se présente comme le rempart numéro un en Europe contre «l’invasion musulmane», a par ailleurs offert à François la copie d’une lettre de 1250 d’un roi hongrois envoyée au pape de l’époque, implorant l’aide de l’Occident contre les guerriers tartares menaçant alors la Hongrie chrétienne.

Le souverain pontife est apparu dimanche tout sourire sur les images diffusées par la chaîne télévisée officielle du Vatican, qui a évoqué une rencontre «cordiale» de quarante minutes, M. Orban semblant légèrement plus réservé.



La réelle teneur de leurs discussions à huis clos n’a pas été divulguée, mais le pape de 84 ans a semblé indirectement répondre à son hôte en clôturant la messe du Congrès eucharistique international, la vraie raison de sa visite.

"Le sentiment religieux est la sève de cette nation si attachée à ses racines", a-t-il remarqué devant une immense foule. Mais la croix, plantée en terre, en plus de nous inviter à bien nous enraciner, élève et étend ses bras vers tous (…) Mon souhait est que vous soyez ainsi: ancrés et ouverts, enracinés et respectueux", a-t-il intimé, avant d’adresser ses voeux de bénédiction en hongrois: "Isten éltessen!".

Mon souhait est que vous soyez ainsi: ancrés et ouverts, enracinés et respectueux.
Le pape François

Cet engagement lui a valu d’être traité «d’imbécile» par les médias pro-Orban. Et certains n’ont pas manqué de relever la visite éclair de sept heures du pape, reparti peu avant 15h00 vers la Slovaquie voisine pour une véritable visite d’Etat de trois jours.

Loin des polémiques, des groupes de pèlerins venus de tout le pays ont afflué sur l’immense place des Héros où le souverain pontife présidait la messe.

Environ 100.000 personnes participaient à la messe, parmi lesquelles Viktor Orban, aux origines calvinistes mais dont l’épouse est catholique, tandis que des milliers d’autres suivaient l’événement sur de grands écrans.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

religionsLe pape se rendra en Slovaquie et en Hongrie en septembreLe pape se rendra en Slovaquie et en Hongrie en septembre

EchangesVatican: Guy Parmelin rend visite au pape FrançoisVatican: Guy Parmelin rend visite au pape François

Message de Pâques«Urbi et Orbi»: le pape François appelle à partager les vaccins avec les pays les plus pauvres«Urbi et Orbi»: le pape François appelle à partager les vaccins avec les pays les plus pauvres

ReligionsEglise catholique: le pape et l’ayatollah chiite Sistani s’engagent pour la «paix»Eglise catholique: le pape et l’ayatollah chiite Sistani s’engagent pour la «paix»

PremièreLe pape François entame «content» sa visite historique en IrakLe pape François entame «content» sa visite historique en Irak

Top