27.09.2019, 21:04

Grève pour le climat: plus d’un million de jeunes dans les rues du monde

chargement
La mobilisation a été très forte en Italie, ici à Naples.

manifestations Du Canada à l’Italie, des Pays-Bas à la Nouvelle-Zélande, les jeunes se sont une fois de plus mobilisés pour la planète.

La défense du climat a de nouveau poussé d’innombrables jeunes dans les rues du monde vendredi, y compris dans les villes suisses. Ils étaient plus d’un million en Italie. A Montréal, Greta Thunberg a appelé les dirigeants à faire plus pour l’environnement.

La militante suédoise a donné le coup d’envoi d’une grande manifestation dans la métropole québécoise dans le cadre d’une nouvelle «grève mondiale pour le climat».

 

 

Interrogée avant la manifestation, la jeune égérie de la lutte contre l’inaction politique face au réchauffement a estimé que comme la plupart des dirigeants de la planète, le Premier ministre canadien Justin Trudeau «ne faisait pas assez» d’efforts.

«Mon message aux hommes politiques du monde entier est le même: écoutez et agissez en fonction de ce que dit la science», a-t-elle une nouvelle fois plaidé. M. Trudeau s’est dit «entièrement d’accord» avec l’adolescente, après l’avoir rencontrée en tête-à-tête.

Deux milliards d’arbres

«C’est exactement ce que nous allons faire», a-t-il promis. Justin Trudeau s’est engagé à planter deux milliards d’arbres sur dix ans si son gouvernement était réélu aux législatives canadiennes du 21 octobre.

 

 

Le dirigeant a été vivement critiqué pour avoir nationalisé l’oléoduc Trans Mountain, qui achemine le pétrole des sables bitumineux de l’Alberta aux côtes de la Colombie-Britannique, au grand dam des associations de défense de l’environnement.

Suisse, Italie

En Suisse, à la veille de la marche nationale pour le climat samedi à Berne, plusieurs manifestations ont eu lieu vendredi. Des cortèges ont ainsi traversé Lausanne, Genève ou Zurich.

 

A lire aussi : Grève du climat à la veille de la marche à Berne: importante mobilisation, près de 50 arrestations à Lausanne

 

Mais c’est l’Italie qui a connu la plus forte mobilisation de sa jeunesse. Un million d’écoliers, collégiens et lycéens se sont mobilisés dans toute la péninsule, selon les organisateurs.

Inspiré par Greta Thunberg, le réseau «Fridays for future Italia» (vendredis pour l’avenir), qui rassemble des comités citoyens à travers toute l’Italie, avait appelé à des manifestations dans environ 180 villes, de Milan à Palerme en passant par Florence, Venise, Naples ou Cagliari en Sardaigne.

 

 

«Si l’on considère qu’il y avait 200’000 personnes aussi bien à Rome qu’à Milan, on estime à plus d’un million le nombre de manifestants dans tout le pays», a déclaré Gianfranco Mascia, du réseau «Friday for future Italia». La mobilisation a été forte dans d’autres grandes villes comme Florence, Naples ou Palerme.

Conte promet des «solutions concrètes»

«Les images de la rue, avec autant de jeunes qui participent avec autant de passion sont extraordinaires», a écrit sur Twitter le chef du gouvernement Giuseppe Conte. Il s’est engagé à traduire cette demande de changement «en solutions concrètes».

 

 

Dans le cortège joyeux et coloré qui s’est étiré dans le centre de Rome, des jeunes brandissaient des pancartes exhortant les responsables politiques à agir: «le climat change, pas la politique», «Inutile de conquérir la Lune pour ensuite perdre la Terre», pouvait-on lire.

Dizaines de milliers de Néerlandais

Aux Pays-Bas, des dizaines de milliers de Néerlandais, plus de 35’000 selon les organisateurs, venus des quatre coins du pays se sont rassemblés à La Haye. Ils se sont rendus devant le Parlement et sous les fenêtres du Premier ministre, Mark Rutte.

Dans le cortège florissaient des pancartes exhortant le gouvernement néerlandais et d’autres dirigeants mondiaux à en faire plus contre le réchauffement.

 

 

«Salutations depuis Utrecht-sur-mer» – Utrecht étant une ville du centre du pays -, pouvait-on notamment lire. Les Pays-Bas sont particulièrement vulnérables aux conséquences du changement climatique, une partie du pays se trouvant en dessous du niveau de la mer.

Le Premier ministre libéral a indiqué avoir «bien reçu le message». «Le gouvernement a un plan avec des mesures très ambitieuses pour lutter contre le réchauffement», a affirmé Mark Rutte.

 

 

A l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande, la mobilisation a également été forte, avec plus de 40’000 rassemblées devant le Parlement à Wellington et 170’000 personnes recensées dans tout le pays, «soit 3,5% de la population», selon les chiffres diffusés par Greta Thunberg sur Twitter. La jeune Suédoise y a retweeté nombre de photos et vidéos du monde entier, où l’on voit des milliers de jeunes en train de manifester pour la planète.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

manifestationsGrève du climat à la veille de la marche à Berne: importante mobilisation, près de 50 arrestations à LausanneGrève du climat à la veille de la marche à Berne: importante mobilisation, près de 50 arrestations à Lausanne

ClimatLa Grève du climat débouche sur une marche protestataire au cœur de NeuchâtelLa Grève du climat débouche sur une marche protestataire au cœur de Neuchâtel

EnvironnementClimat: le niveau des mers pourrait augmenter jusqu’à 84 centimètres d’ici 2100Climat: le niveau des mers pourrait augmenter jusqu’à 84 centimètres d’ici 2100

EmotionClimat: «Vous avez volé mes rêves et mon enfance!» Greta Thunberg charge les dirigeants du mondeClimat: «Vous avez volé mes rêves et mon enfance!» Greta Thunberg charge les dirigeants du monde

Top