15.03.2019, 07:28

Grève: la jeunesse du monde entier manifeste pour le climat

chargement
Plus de 10'000 personnes s'étaient mobilisées en février à Lausanne.

Environnement Ce vendredi 15 mars est un nouveau jour de grève mondiale des étudiants pour le climat. Les jeunes du monde entier, en commençant par la Nouvelle-Zélande, se mobilisent sous l'appel de Greta Thunberg.

La jeunesse du monde entier se retrouve vendredi dans la rue pour exiger des mesures en faveur du climat. En Suisse, des manifestations sont programmées dans près de 30 villes.

Ce n'est pas la première fois que les jeunes Suisses se mobilisent pour le climat. Accompagnés d'adultes de tout âge, ils avaient été plus de 38'000 samedi 2 février à défiler dans tout le pays. Deux semaines plus tôt, vendredi 18 janvier, ils avaient été environ 22'000 à faire "grève" et à sécher les cours pour aller battre le pavé.

 

 

Les organisateurs espèrent que le mouvement continuera de prendre de l'ampleur vendredi, même si les conditions météorologiques s'annoncent peu propices pour des manifestations. En Suisse romande, la première manifestation est prévue dès 10h00 à Delémont. Suivront Lausanne (10h30), Neuchâtel (11h30), Sion (13h00), Fribourg (13h30), Genève (14h00) et Bienne (14h00).

Tolérance variable

Pour cette nouvelle grève du climat, les absences seront plus ou moins tolérées selon les cantons. Sur Vaud, aucune sanction ne sera prise si l'absence est justifiée. Il en sera de même pour Genève, sauf pour les classes où un examen est prévu.

Les étudiants neuchâtelois du secondaire II ne seront pas sanctionnés, et ceux de l'école obligatoire devront fournir une excuse. Pour le Jura et le Jura bernois, les élèves pourront utiliser l'une des demi-journées de congé à disposition chaque année.

Moins tolérants, les cantons de Fribourg et du Valais estiment que cette grève du climat ne constitue pas un motif d'absence valable. Des sanctions pourront être prises. "Je salue l'engagement des jeunes. Mais il y a suffisamment de temps en dehors de l'école pour s'adonner à des activités citoyennes", s'est justifié le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay, interrogé par le 19h30 de la RTS.

 

 

Les manifestations pour le climat ne se cantonneront pas uniquement à la Suisse vendredi. Les jeunes du monde entier sont appelés à défiler. "Nous sommes en grève pour dire à nos gouvernements de remplir leurs devoirs et de nous donner des preuves", dit l'appel publié sur Facebook. Des preuves que le monde prend les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement à un maximum de +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, comme prévu par l'Accord de Paris.

 

 

Cette journée du 15 mars constitue un test pour une mobilisation inédite inspirée par l'adolescente Greta Thunberg. Jusqu'ici, l'appel à la grève hebdomadaire lancé par la militante suédoise, qui manifeste seule tous les vendredis depuis l'été devant le parlement à Stockholm, n'a été suivi que dans quelques pays, dont la Suisse.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EnvironnementGrève mondiale pour le climat: les jeunes Suisses se sont moins mobilisés ce vendrediGrève mondiale pour le climat: les jeunes Suisses se sont moins mobilisés ce vendredi

Top