01.07.2016, 13:20

Grèce: plus de 15'000 demandeurs d'asile ont été préenregistrés ces trois dernières semaines

chargement
Plus de 15'000 demandeurs d'asile ont été préenregistrés en trois semaines en Grèce.

Crise migratoire Les personnes préenregistrées sont toutes arrivées en Grèce avant l'entrée en vigueur de l'accord entre l'UE et la Turquie. Parmi elles, 680 enfants sont sans leur famille.

La Grèce et le Haut-Commissariat de l'ONU aux Réfugiés (HCR) s'activent auprès des migrants bloqués dans ce pays. Plus de 15'000 demandeurs d'asile ont été préenregistrés ces trois dernières semaines.

La Grèce a lancé début juin et jusqu'en août un large exercice auprès des 49'000 personnes toujours bloquées sur le continent, a indiqué vendredi à Genève le HCR qui soutient le projet avec l'UE. Les quelque 8000 migrants vivant sur les îles grecques ne sont pas ciblés par cette mesure.

Les personnes pré-enregistrées, toutes arrivées en Grèce avant l'entrée en vigueur de l'accord entre l'UE et la Turquie, reçoivent une carte de demandeurs d'asile valable pour un an. Ce document leur permet d'accéder à des prestations en attendant la prise en compte de leur requête.

L'exercice doit permettre d'identifier celles qui sont éligibles pour le regroupement familial ou la relocalisation vers un autre pays de l'UE. Problème, seules 8000 places de relocalisation ont été mises à disposition sur les 160'000 prévues par l'UE depuis l'Italie, la Grèce et d'autres pays. Moins de 2800 personnes ont déjà relocalisées, dont plus de 1900 depuis la Grèce.

Plus de 20 pays au total

"Il faut accélérer" et "augmenter" le nombre de places qui n'est pas adapté, a déclaré devant la presse à Genève un porte-parole du HCR, William Spindler. Plus de 20 pays se sont activés mais ils doivent étendre leur dispositif et d'autres doivent les suivre. "Il ne devrait pays y avoir de problème" étant donné les capacités d'accueil, insiste M. Spindler.

Le HCR soutient notamment l'identification des personnes avec des besoins spécifiques. Parmi les plus de 15'000 personnes déjà prises en charge se trouvent 680 enfants sans leur famille.

L'Organisation internationale des migrations (OIM) sensibilise elle les migrants au retour volontaire dans leur pays. Un regroupement familial en dehors de l'UE devrait par ailleurs être possible, selon le HCR.

Toutes les personnes qui seront préenregistrées recevront un message par téléphone pour un rendez-vous avec les autorités grecques pour leur cas. "La plupart d'entre elles ou leur famille ont un téléphone portable", précise M. Spindler. Celles ayant des besoins spécifiques seront prioritaires. Cette étape demandera davantage de ressources et le HCR est prêt à soutenir la Grèce.

 
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RenvoisCrise migratoire: déjà 325 migrants reconduits de Grèce vers la TurquieCrise migratoire: déjà 325 migrants reconduits de Grèce vers la Turquie

Crise migratoireCrise migratoire: la Grèce renvoie 300 migrants du Maghreb en TurquieCrise migratoire: la Grèce renvoie 300 migrants du Maghreb en Turquie

Crise migratoireCrise migratoire: l'UE ne laissera pas la Grèce "plonger dans le chaos"Crise migratoire: l'UE ne laissera pas la Grèce "plonger dans le chaos"

Top