18.02.2020, 00:01

Fessenheim prêt à tirer la prise

Premium
chargement
A l’extérieur de la centrale nucléaire de Fessenheim, rien n’indique que les réacteurs d’une puissance de 900 mégawatts, qui tournent depuis 1977, vivent leurs derniers instants.
Par Cyrille Pluyette

NUCLÉAIRE Le premier réacteur de la centrale alsacienne s’arrêtera le 22 février, le second le 30 juin.

Amesure que l’Alsace s’enfonçait dans l’hiver, Frédéric Simeoni, qui a fait toute sa carrière à la centrale nucléaire de Fessenheim, a senti son cœur s’alourdir. L’échéance tant redoutée est imminente. Dans une semaine, la mise à mort de «son» outil de travail va commencer: le premier réacteur s’arrêtera le 22 février, le second le 30 juin.

«Les salles des machines, qui étaient si vivantes, avec leur chaleur, leurs vibrations, leur bruit, vont sombrer dans un silence définitif», soupire cet...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 31 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 31 mars

EtudeCoronavirus: une étude confirme que la gravité de la maladie est fortement corrélée à l’âgeCoronavirus: une étude confirme que la gravité de la maladie est fortement corrélée à l’âge

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jourCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jour

AnalyseImmunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"Immunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"

TechnologieCoronavirus: l’intelligence artificielle pour prédire les complications pulmonairesCoronavirus: l’intelligence artificielle pour prédire les complications pulmonaires

Top