26.01.2018, 00:01

Examen psychologique sur les requérants interdit

Premium
chargement
Certains requérants homosexuels quittent leur pays d’origine en raison de la persécution dont ils font l’objet.

SEXUALITÉ La Cour de justice de l’Union européenne met le holà aux examens ciblant les demandeurs d’asile.

Une personne qui réclame l’asile dans un Etat de l’Union européenne (UE), car elle craint d’être persécutée dans son pays d’origine en raison de son homosexualité, ne peut pas être soumise à un test psychologique visant à déterminer son orientation sexuelle, a décrété hier la Cour de justice de l’UE.

Les juges se sont prononcés sur le cas d’un Nigérien...

À lire aussi...

live
PANDÉMIECoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 4 juin

RACISMEEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à MinneapolisEtats-Unis: début de la cérémonie d’hommage à George Floyd à Minneapolis

PALÉONTOLOGIEArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découvertsArgentine: les restes d’un nouveau petit dinosaure carnivore ailé découverts

RACISMEEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpésEtats-Unis: mort de George Floyd requalifiée en ''meurtre'', quatre policiers inculpés

EnquêteFrance: enquête après des soupçons de violences policièresFrance: enquête après des soupçons de violences policières

Soupçons de violences policières

La police des polices françaises a été saisie après la diffusion d’images de vidéosurveillance montrant un policier...

  04.06.2020 19:34

Top