Etats-Unis: les agents du FBI peuvent accéder aux relevés téléphoniques des journalistes

chargement

Etats-Unis Le FBI peut y recourir sur approbation de deux responsables du gouvernement américain et sans mandat judiciaire. Le plus souvent, cette procédure est assortie d'une obligation de confidentialité.

  01.07.2016, 14:13
Le FBI pourra avoir accès aux relevés téléphoniques des journalistes.

Les agents du FBI peuvent accéder aux relevés téléphoniques des journalistes sur approbation de deux responsables du gouvernement américain et sans mandat judiciaire. Le site The Intercept a fait ces révélations sur la base d'un document classé confidentiel.

Daté du 16 octobre 2013, ce document publié jeudi par le site de journalisme d'investigation est décrit comme un appendice au Guide des enquêtes intérieures et des opérations (DIOG) du Bureau fédéral d'investigation (FBI). Reuters et l'ats n'ont pas été en mesure d'en vérifier l'authenticité.

Dans un courrier électronique adressé à Reuters, un porte-parole du FBI, Christopher Allen, déclare qu'une "version expurgée" du DIOG est disponible sur le site du FBI. Mais étant donné que le DIOG régit des opérations et des enquêtes délicates, il ne peut être publié dans son intégralité, ajoute-t-il.

Selon la publication, l'aval du conseiller général du FBI et du directeur général adjoint de sa branche de sécurité nationale, en plus de la chaîne hiérarchique normale, suffit pour espionner les données téléphoniques de journalistes.

Obligation de confidentialité

Un agent du FBI peut alors ordonner à un fournisseur d'accès de lui communiquer ces données. Le plus souvent, la procédure, dite "lettre de sécurité nationale", est assortie d'une obligation de confidentialité. Quant aux cibles, elles ignorent qu'elles font l'objet d'une surveillance.

Plusieurs propositions à l'étude au Congrès américain se montrent favorables à l'expansion de ce type de procédures. Les défenseurs des libertés individuelles jugent au contraire qu'elles sont utilisées trop fréquemment, échappent à la justice et manquent de transparence.

Le site The Intercept a été créé en 2014 par le fondateur d'eBay Pierre Omidyar. Son directeur, Glenn Greenwald, a obtenu un prix Pulitzer pour avoir publié les révélations d'Edward Snowden sur le vaste système d'espionnage de l'agence de renseignement américaine NSA.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

drameTuerie d'Orlando: après le massacre, le travail du FBI au coeur des interrogationsTuerie d'Orlando: après le massacre, le travail du FBI au coeur des interrogations

CYBERSECURITEEtats-Unis: le FBI ne dira pas à Apple comment il a débloqué son iPhoneEtats-Unis: le FBI ne dira pas à Apple comment il a débloqué son iPhone

EntraideAttentats de Bruxelles: le FBI apporte son aide aux enquêteurs belgesAttentats de Bruxelles: le FBI apporte son aide aux enquêteurs belges

Top