29.12.2015, 07:55

Etat islamique: l'armée irakienne a totalement libéré la ville de Ramadi

chargement
Le drapeau irakien flotte à nouveau sur la ville de Ramadi.
Victoire

Les forces irakiennes ont annoncé lundi la "libération" totale de Ramadi, grande ville à l'ouest de Bagdad. Elles ont hissé le drapeau national sur un bâtiment gouvernemental pour marquer leur plus grande victoire face au groupe djihadiste Etat islamique (EI).

"Ramadi a été libérée", a déclaré le général de brigade Yahya Rasool à la télévision d'Etat. Des soldats ont dansé l'arme levée dans les rues du chef-lieu de la grande province occidentale d'Al-Anbar, pendant que des hauts commandants paradaient dans cette ville des bords de l'Euphrate que l'Armée irakienne avait perdue en mai.

Des Irakiens sont également descendus dans les rues de plusieurs villes du pays pour célébrer la reprise de Ramadi.

Des djihadistes pourraient être encore présents dans certains quartiers, mais les forces irakiennes affirment ne rencontrer aucune résistance depuis que les derniers combattants de l'EI ont quitté dimanche un complexe gouvernemental du centre-ville.

Nombre de victimes inconnu

Les militaires avancent toutefois avec prudence et se consacrent à la tâche titanesque de désamorcer les centaines de bombes et engins explosifs laissés par les djihadistes dans la ville. "Il y a au moins 300 bombes et engins explosifs dans le complexe gouvernemental et sur les routes qui y mènent", a ainsi expliqué un officier de la 8e division de l'armée irakienne, Majid al-Fatlawi.

Quasiment tous les civils ont quitté le centre de Ramadi dévasté par les combats. Certains ont été évacués, mais d'autres ont été utilisés comme boucliers humains par les djihadistes pour couvrir leur fuite vers l'est de la ville, selon plusieurs témoignages.

Il y a une semaine, les responsables irakiens estimaient que l'EI disposait de 400 combattants à Ramadi. Il était impossible lundi de déterminer combien ont été tués dans les combats et combien ont fui.

Du côté des forces irakiennes, les autorités n'ont pas divulgué de bilan des pertes. Mais des médecins ont indiqué qu'une centaine de soldats blessés ont été hospitalisés à Bagdad pour la seule journée de dimanche.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IrakEtat islamique: environ 85'000 déplacés à la suite de la chute de Ramadi en IrakEtat islamique: environ 85'000 déplacés à la suite de la chute de Ramadi en Irak

ETAT ISLAMIQUEAffrontement entre forces irakiennes et djihadistes à RamadiAffrontement entre forces irakiennes et djihadistes à Ramadi

TerrorismeUn membre du Conseil central islamique suisse visé par une procédure pénaleUn membre du Conseil central islamique suisse visé par une procédure pénale

PolitiqueGambie: le président proclame son pays "Etat islamique"Gambie: le président proclame son pays "Etat islamique"

Top