Etat dévasté après la rupture d’un barrage

chargement

BRÉSIL Le gouvernement veut contrôler 839 barrages miniers après que celui de Brumadinho a cédé, faisant près de 300 morts ou disparus.

 28.01.2019, 00:01
Premium
La rupture du barrage de Feijao da Vale, vendredi, a aussi provoqué des dégâts considérables sur l’environnement .

Après chaque catastrophe, au Brésil, les mêmes mots reviennent. Une fois encore, incurie, négligence et impunité sont pointées du doigt après la rupture, vendredi, d’un barrage minier dans l’Etat du Minas Gerais, dans le sud-est du pays, qui a fait près de 300 morts et disparus et provoqué des dégâts considérables sur l’environnement.

Un drame semblable s’était produit, en novembre...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: près de 1500 déclarations d'effets indésirables dus aux deux vaccinsCoronavirus: près de 1500 déclarations d'effets indésirables dus aux deux vaccins

SantéUne entreprise française propose un congé menstruel à ses employées, une premièreUne entreprise française propose un congé menstruel à ses employées, une première

AutorisationEnlèvement de la petite Mia: la mère sera extradée en France dans les prochains joursEnlèvement de la petite Mia: la mère sera extradée en France dans les prochains jours

ComplotisteEnlèvement de la petite Mia: le profil troublant du «gourou» Rémy DailletEnlèvement de la petite Mia: le profil troublant du «gourou» Rémy Daillet

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 21 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du 21 avril

Top