08.02.2019, 00:01

Enquête sur une contamination au VIH

Premium
chargement
Les autorités ont estimé  que le risque d’infection était «très faible».
Par par Cyrille Pluyette, Pékin

CHINE Les autorités du pays ont annoncé que les tests n’avaient pas montré de signes de présence du virus. L’incident est le dernier d’une série de scandales sanitaires et alimentaires dans le pays.

L’affaire ne risque pas d’améliorer la confiance de la population, ébranlée par une série de scandales alimentaires et sanitaires ces dernières années. Les autorités chinoises ont annoncé, mercredi, avoir lancé une enquête après avoir reçu un rapport sur la présence de l’anticorps du VIH dans un lot d’immunoglobuline pour injection par intraveineuse produit par une entreprise de Shanghai. Ce...

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: pas de patient zéro pour le foyer de coronavirus en LombardieCoronavirus: pas de patient zéro pour le foyer de coronavirus en Lombardie

EpidémieCoronavirus: Washington accuse la Russie de désinformation en ligneCoronavirus: Washington accuse la Russie de désinformation en ligne

AppréhensionG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirusG20: en Arabie, les leaders mondiaux se penchent sur les retombées du coronavirus

Moyen-OrientAfghanistan: débuts encourageants d’une trêve historiqueAfghanistan: débuts encourageants d’une trêve historique

EpidémieCoronavirus: une deuxième personne est décédée en ItalieCoronavirus: une deuxième personne est décédée en Italie

Coronavirus: deuxième mort en Italie

Pour la première fois, un Européen est décédé des suites du Coronavirus, vendredi soir en Italie. Une deuxième personne...

  22.02.2020 10:53

Top