29.12.2016, 00:29

En Syrie, les ogres de la barbarie

Premium
chargement
Combattants de factions antigouvernementales, ici dans les rues de la ville d’Idlib, proche d’Alep, en 2012.
Par thierry jacolet

Les belligérants en Syrie montent chaque jour un peu plus haut sur l’échelle de l’horreur. Dans la catégorie «mise en scène de l’horreur», aucun d’entre eux n’arrive à la cheville du groupe Etat islamique (EI). De même, dans la catégorie «crimes de guerre», les troupes du régime et ses alliés russes, iraniens, libanais ou encore irakiens, laissent loin...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 mai

ExpéditionAlpinisme: des scientifiques chinois parviennent au sommet de l’Everest pour le mesurerAlpinisme: des scientifiques chinois parviennent au sommet de l’Everest pour le mesurer

InfographieCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le mondeCoronavirus: les chiffres de la pandémie en Suisse et dans le monde

criseCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenneCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenne

justice françaiseFrance: prison ferme et amende pour les Balkany en appelFrance: prison ferme et amende pour les Balkany en appel

Top