20.01.2018, 21:13

Des milliers de manifestants contre Donald Trump, une année après son investiture

chargement
Ici à Washington, des milliers de personnes se sont rassemblées dans le cadre de la "Marche des femmes", pour dénoncer la politique de Donald Trump, une année après son investiture.

Etats-Unis Pour fêter l'investiture de Donald Trump, des dizaines de milliers de personnes, dont une majorité de femmes, ont manifesté dans les rues des grandes villes américaines. La politique du président américain était surtout dénoncée.

Un an après la grande "Marche des femmes", qui avait défié Donald Trump au lendemain de son investiture, des dizaines de milliers de personnes manifestaient samedi à New York, Washington et dans d'autres villes américaines. Elles ont dénoncé la politique du président.

A New York, sous un temps doux et ensoleillé, une foule colorée et majoritairement féminine, souvent coiffée des bonnets roses emblématiques de la marche de 2017, emplissait à la mi-journée Central Park West, l'avenue qui borde Central Park et se termine au pied du Trump International Hotel, un des hôtels de luxe de l'empire immobilier du président américain.

"Par où commencer? Il y a trop de choses qui ne vont pas, je ne peux pas choisir", a déclaré une mère, interrogée sur la raison qui l'avait poussée à venir manifester avec deux voisines depuis le nord de l'Etat de New York. "Nous vivons dans un monde alternatif, ça va vraiment mal, je constate une érosion de la démocratie", a affirmé sa voisine, qui avait ressorti le bonnet rose qu'elle avait tricoté pour la marche de Washington il y a un an.

Les panneaux brandis par les milliers de manifestants reflétaient les multiples raisons de leurs frustrations: du durcissement de l'immigration au harcèlement des femmes, qui n'a jamais été autant exposé qu'avec le mouvement #Metoo, en passant par la santé ou l'environnement.

Le pouvoir dans les urnes

Des dizaines de militants appelaient les manifestants à s'enregistrer sur les listes électorales, avec en tête les échéances nationales de novembre prochain: les démocrates espèrent alors ravir aux républicains la majorité du Congrès et bloquer les politiques du président. "L'objectif du jour est d'enregistrer des centaines de milliers d'électeurs à travers les Etats-Unis", a précisé une militante.

Des milliers de personnes manifestaient aussi à Washington et Chicago, des villes comme New York tenues par les démocrates. "On était allé à la première marche (l'an dernier) mais le travail est loin d'être terminé, il y a tant de choses à reprendre", a déclaré une jeune fille qui défilait avec sa mère dans la capitale fédérale. "A l'approche des élections de mi-mandat, nous avons un élan extraordinaire", a ajouté sa mère, ex-militaire.

Les organisatrices de la "Women's March" - qui prévoyaient ce week-end des manifestations dans des centaines de villes américaines et européennes - ont placé la marche sous le mot d'ordre "Le pouvoir est dans les urnes", espérant convertir toutes les frustrations en mobilisation électorale.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

«2018 sera cruciale pour Trump»«2018 sera cruciale pour Trump»

«2018 sera cruciale pour Trump»

Un test cognitif l’a confirmé mardi: Donald Trump a toute sa tête. C’est dire s’il s’est rendu compte depuis longtemps...

  20.01.2018 00:01
Premium

Top