28.01.2016, 09:10

Des artistes syriens créent en miniatures des monuments détruits par la guerre

chargement
Les artistes syriens construisent des miniatures des monuments et sites historiques détruits durant la guerre, comme ici le temple de Palmyre.

architecture Des artistes réfugiés en Jordanie redonnent vie, sous forme de miniatures, aux monuments historiques que la guerre en Syrie a réduit en poussière.

La cité antique de Palmyre, le pont suspendu de Deir ez-Zor, la citadelle d’Alep, La Grande Mosquée des Omeyyades de Damas,… Ces noms évoquent des lieux où se dressaient encore il y a peu des témoins de l’histoire de la Syrie. Des sites archéologiques que les fanatiques de Daech mais également l'armée de Bachar el-Assad ont détruits sans état d’âme. 

Plus de 900 monuments ou sites archéologiques ont été touchés, abîmés ou détruits en quatre ans et demi de guerre, selon l’association de la protection de l’archéologie syrienne, rapporte le Huffingtonpost.

Afin que cet héritage architectural ne sombre dans l’oubli, des artistes syriens Réfugiés en Jordanie se sont réunis dans un camp de réfugiés. Avec du bois, de la pierre et de l’argile, ils les rebâtissent, à la taille de modèles réduits.

Soutenus par l’UNHCR et Internal Relief and Development, ces artistes redonnent ainsi un second souffle aux édifices détruits. 

Le Temple de Palmyre

 

La citadelle d'Alep

 

La Grande Mosquée des Omeyyades de Damas

 

Le pont suspendu de Deir ez-Zor

 

Les norias de Hama

 

La statue de Saladin de Damas


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

syrieL'Etat islamique détruit de nouveaux joyaux à PalmyreL'Etat islamique détruit de nouveaux joyaux à Palmyre

patrimoineSyrie: l'Etat islamique fait exploser les tours funéraires de PalmyreSyrie: l'Etat islamique fait exploser les tours funéraires de Palmyre

Top