Cuba: 21 coups de canon lancent la semaine d'hommage à Fidel Castro

chargement

Hommage Une semaine de deuil national a débuté lundi à Cuba. Des coups de canon ont lancé les cérémonies d'hommage à Fidel Castro. Des milliers de Cubains se sont réunis pour saluer la mémoire du père de la patrie.

  28.11.2016, 16:35
1/41  

La première cérémonie d'hommage à Fidel Castro a commencé lundi matin à La Havane. Des milliers de personnes faisaient la queue pour défiler devant des portraits en noir et blanc du père de la Révolution cubaine.

Le point de départ a été donné par une salve de 21 coups de canon depuis le fort qui surplombe la baie de La Havane, donnant le coup d'envoi de cette semaine d'hommages. Elle culminera avec les funérailles dimanche à Santiago de Cuba, le berceau de la Révolution à la pointe sud-est du pays.

 

 

A 7h30 (13h30 en Suisse), soit une heure et demie avant le début de la cérémonie, de petits groupes convergeaient vers les trois points d'entrée de la place de la Révolution, où plusieurs centaines de personnes, tous âges confondus, patientaient déjà.

Des centaines de milliers de personnes étaient attendues sur la vaste esplanade de 72'000 m2, où a souvent résonné la voix de Fidel Castro lors de ses tonitruants et interminables discours. L'urne contenant les cendres de l'ex-président cubain n'était pas présentée au public.

 

 

"Le père des Cubains"

Ecoliers, militaires, vétérans, médecins et infirmiers, douaniers, beaucoup portaient l'uniforme. Alentour, une discrète présence policière était visible. La foule devait suivre un long parcours débouchant devant une estrade.

 

 

Lourdes Rivera, fonctionnaire retraitée de 66 ans, a du mal à réprimer ses larmes. Assise sur le trottoir, elle fixe son bouquet de glaïeuls. "C'est le père de tous les Cubains, mon papa était mon papa, mais il n'a pas pu me donner ce que (Fidel) m'a donné. Il m'a tout donné, il m'a donné la liberté, il m'a donné la dignité".

Luis Modesto Garcia, 77 ans, fait partie des derniers survivants de la guérilla qui porta les castristes au pouvoir en 1959. Il avait rejoint les "barbudos" de Fidel dans les montagnes de la Sierra Maestra (sud) à 19 ans. "Fidel fut un père pour tous les combattants, et nous l'avons toujours considéré ainsi. Ce que j'ai appris, je le lui dois", dit-il.

 

 

Des millions de personnes

Le comité d'organisation a placardé une photo géante du célèbre "barbudo", qui couvre quasi complètement la façade du bâtiment très stalinien de la Bibliothèque nationale, côté nord de la place.

Après deux jours d'hommages dans la capitale, les cendres de Fidel Castro seront transférées de La Havane à Santiago, lors d'une procession qui parcourra sur un millier de kilomètres 13 des 15 provinces cubaines de mercredi à samedi, avec la probable mobilisation de millions de personnes.

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Avenir politiquo-économiqueCuba: quel futur pour Cuba après la mort de Fidel Castro?Cuba: quel futur pour Cuba après la mort de Fidel Castro?

miami - cubaLa soeur de Fidel Castro, Juanita, n'ira pas à ses obsèquesLa soeur de Fidel Castro, Juanita, n'ira pas à ses obsèques

hommagesLes réactions affluent après la mort de Fidel Castro, la Suisse exprime ses condoléancesLes réactions affluent après la mort de Fidel Castro, la Suisse exprime ses condoléances

cubaJean Ziegler a rencontré neuf fois Fidel CastroJean Ziegler a rencontré neuf fois Fidel Castro

Cuba: le père de la révolution Fidel Castro est mortCuba: le père de la révolution Fidel Castro est mort

Top