03.03.2016, 07:17

Cuba: après Obama, visite historique des Rolling Stones

chargement
Les Rolling Stones en visite à Cuba, juste après Obama.

CUBA Cuba, qui montre pourtant un long développement d'ouverture politique et économique, recevra enfin les Rolling Stones. Ce nouveau chapitre s'ouvrira avec l'arrivée de Barack Obama à la Havane.

Les Cubains ont encore du mal à y croire. Leur pays, seul Etat communiste du continent américain, recevra en mars un président des Etats-Unis et, pour la première fois, les Rolling Stones: deux de ses "démons" contre lesquels il a lutté durant des décennies.

Depuis le rapprochement de Cuba avec les Etats-Unis initié en 2014, l'adjectif "historique" a été répété à satiété par les médias pour décrire le lent processus d'ouverture politique et économique de l'île. Mais, selon les observateurs, le pays vivra un chapitre réellement historique lors de la semaine du 21 mars.

Celle-ci s'ouvrira avec l'arrivée de Barack Obama à la Havane, la première visite d'un chef d'Etat américain depuis 90 ans. Il s'agira de la deuxième rencontre avec son homologue Raul Castro après le sommet des Amériques au Panama en 2015.

Cette visite de deux jours viendra tourner la page de décennies de tensions et d'affrontements qui ont marqué le continent depuis la révolution cubaine de 1959.

"Impérialisme américain"

Mais la diplomatie sur l'île passera aussi par la Musique. Trois jours après la visite du président Obama, les Rolling Stones se produiront à Cuba pour la première fois le 25 mars lors d'un concert gratuit à La Havane.

Le légendaire groupe de rock britannique fut un temps censuré par le gouvernement communiste dans les années 1970. L'interdiction ne visait pas uniquement les Rolling Stones, mais tous ceux qui chantaient en anglais, considérés comme des armes de l'"impérialisme américain".

Rock marginalisé

"Cuba a marginalisé le rock, car le rock venait des Etats-Unis et ce pays avait une attitude hostile vis-à-vis de l'île", explique Guillermo Vilar, alias "Guille". Il dirige une émission de radio sur le rock.

Bien qu'il n'y ait jamais eu de décret interdisant explicitement le rock en anglais, les Cubains se rappellent qu'autrefois les Beatles ou les Rolling Stones s'écoutaient dans l'intimité des appartements sur des cassettes qui circulaient sous le manteau.

Le genre musical a progressivement été toléré jusqu'à s'imposer dans les médias d'Etat au cours de la dernière décennie. L'ancien président Fidel Castro s'était même excusé publiquement pour cette censure musicale.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MusiqueLes Rolling Stones annoncent un concert gratuit à CubaLes Rolling Stones annoncent un concert gratuit à Cuba

TwitterLos Angeles: les Rolling Stones donnent un concert surprise pour lancer leur tournéeLos Angeles: les Rolling Stones donnent un concert surprise pour lancer leur tournée

Concert surprise des Rolling Stones

Les Rolling Stones ont beau avoir passé la soixantaine, en matière de communication, ils savent utiliser les outils...

  21.05.2015 08:00

CUBACuba: après Obama, visite historique des Rolling StonesCuba: après Obama, visite historique des Rolling Stones

Top