21.04.2018, 08:31

Corée du Nord: Kim Jong-un affirme qu'il va suspendre les essais nucléaires et fermer le site d'essais

chargement
Kim Jong-un considère que son pays n'a plus besoin de recourir aux essais nucléaires et aux tests de missiles balistiques, les objectifs de ces programmes ayant été atteints.

Péninsule coréenne Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un va fermer le site d'essais nucléaires nord-coréen et par conséquent arrêter ses tirs de missiles. C'est ce qu'il a affirmé samedi, expliquant que le caractère opérationnel des armes nucléaires n'était plus à vérifier.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé samedi qu'il allait suspendre les tests nucléaires et de lancement de missiles ainsi que fermer le site d'essais nucléaires, a rapporté l'agence KCNA. Le président américain Donald Trump a immédiatement salué la décision.

 

 

"A partir du 21 avril, la Corée du Nord va cesser ses essais nucléaires et les lancements de missiles balistiques intercontinentaux", écrit l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, citant le dirigeant nord-coréen. Le Nord va aussi "fermer un site d'essais nucléaires dans le nord du pays afin de prouver son engagement à suspendre les essais nucléaires", ajoute l'agence.

Donald Trump a immédiatement salué sur Twitter l'annonce de M. Kim, y voyant "une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et le monde". "Grand progrès! Hâte de participer à notre sommet", a-t-il ajouté.

Cette annonce spectaculaire nord-coréenne intervient moins d'une semaine avant la rencontre prévue entre Pyongyang et Séoul qui préfigure un sommet historique qui devrait avoir lieu entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, en principe au début juin.

Tests plus nécessaires

"Comme le caractère opérationnel des armes nucléaires a été vérifié, il n'est plus nécessaire de mener des essais nucléaires ou de lancer des missiles à moyenne et longue portée" ou de missiles balistiques intercontinentaux, a expliqué Kim Jong-un lors d'une réunion du comité central de son parti unique au pouvoir en Corée du Nord. "Le site d'essais nucléaires du Nord a rempli sa mission", a-t-il ajouté.

Sous la direction de Kim Jong-un, Pyongyang a fait des progrès rapides dans son programme d'armement, malgré les multiples sanctions aggravées de la part notamment du Conseil de sécurité de l'ONU, des Etats-Unis, de l'Union européenne et de la Corée du Sud.

L'année dernière, la Corée du Nord a mené son sixième essai nucléaire, le plus puissant en date, et lancé des missiles capables de toucher le territoire des Etats-Unis.

Après deux années de montée des tensions, le climat s'est remarquablement détendu sur la péninsule coréenne depuis le début de l'année. Kim Jong-un doit rencontrer le 27 avril son homologue sud-coréen Moon Jae-in pour ce qui sera le troisième sommet intercoréen depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Jeux OlympiquesLa Corée du Nord participera aux deux prochains Jeux olympiquesLa Corée du Nord participera aux deux prochains Jeux olympiques

Pèninsule coréenneCorée du Nord: Kim Jong-un s'amuse de son image à l'étrangerCorée du Nord: Kim Jong-un s'amuse de son image à l'étranger

PolitiqueCorée du Nord: la Suisse renforce ses sanctions contre PyongyangCorée du Nord: la Suisse renforce ses sanctions contre Pyongyang

péninsule coréenneCorée du Nord: selon Séoul, le nouveau missile de Pyongyang peut voler sur une distance de 13'000 kilomètresCorée du Nord: selon Séoul, le nouveau missile de Pyongyang peut voler sur une distance de 13'000 kilomètres

Top