Brésil: la présidente interrompt ses vacances et survole les zones inondées

chargement

intempéries Les fortes pluies des 15 derniers jours ont fait 40 morts et plus de 70'000 déplacés ou sans abris dans le sud-est du Brésil. La présidente Dilma Rousseff a interrompu ses vacances pour survoler vendredi la zone.

  27.12.2013, 17:24
La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, à gauche, mesure l'étendue de la catastrophe.

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a interrompu ses vacances pour survoler vendredi une région du sud-est inondée après les fortes pluies des 15 derniers jours. Les intempéries ont fait 40 morts et plus de 70'000 déplacés ou sans abris.

La présidente a survolé en hélicoptère la ville de Governador Valadares, dans l'Etat de Minas Gerais, où les pluies ont commencé à tomber dès octobre et se sont intensifiées au cours des derniers jours. Selon la Défense civile, l'état de catastrophe naturelle a été décrété pour 34 communes de cet Etat: 17 personnes ont trouvé la mort et 9500 ont dû abandonner leur domicile.

La veille de Noël, Mme Rousseff avait déjà survolé l'Etat voisin d'Espirito Santo durement touché par des intempéries ayant fait 23 morts. Deux personnes sont également portées disparues. Dans cet Etat, le bilan de 27 morts évoqué jeudi a été revu à la baisse.

"Je n'ai jamais vu autant d'eau", avait déclaré Mme Rousseff à sa descente de l'hélicoptère. Ces précipitations sont considérées par les autorités comme les plus fortes depuis 90 ans. Au total dans l'Espirito Santo, 52 communes ont été inondées et 61'000 personnes évacuées.

"Un gallon d'eau pour 15 dollars"

Dans ces deux Etats où des routes sont coupées et des ponts écroulés, les sinistrés ont passé Noël Réfugiés dans des écoles, des gymnases ou des églises.

L'armée de l'air a indiqué qu'elle avait utilisé plusieurs hélicoptères pour évacuer 162 personnes isolées par les eaux au cours des derniers jours et distribuer huit tonnes de médicaments, vivres et eau potable.

"Ils vendent un gallon d'eau (3,78 litres) à 15 dollars" (plus de 13 francs), a déploré Ismael Nascimento, un habitant de Colatina (Espirito Santo) où huit personnes sont mortes ensevelies par la boue.

Le gouvernement fédéral a autorisé vendredi le déblocage de près de trois millions de dollars d'aide aux sinistrés pour rétablir les services essentiels dans l'Espirito Santo.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

feuxSéquoias emballés dans de l’alu pour les protéger des incendiesSéquoias emballés dans de l’alu pour les protéger des incendies

AsieLes nouveaux alliés de Joe BidenLes nouveaux alliés de Joe Biden

Les nouveaux alliés de Joe Biden

L’Amérique a scellé une triple alliance avec l’Australie et le Royaume-Uni pour contrer les ambitions chinoises dans le...

  17.09.2021 06:55
Premium

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 16 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 16 septembre

CompétitionFootball – Conférence League: Bâle ramène un point de BakouFootball – Conférence League: Bâle ramène un point de Bakou

EnvironnementClimat: l’année 2021 va dans la mauvaise direction selon l’ONUClimat: l’année 2021 va dans la mauvaise direction selon l’ONU

Top