Avant Notre-Dame de Paris, d’autres monuments historiques ont été ravagés par les flammes

chargement

Incendies Notre-Dame de Paris n’est pas le seul monument historique à avoir été ravagé par les flammes. Au cours des dernières décennies, plusieurs édifices ont brûlé et ont perdu de nombreuses richesses.

  16.04.2019, 12:12
Le Musée national du Brésil a été ravagé par les flammes en 2018.

Musée national de Rio de Janeiro

Le 2 septembre 2018, un incendie a touché le Musée national du Brésil, situé à Rio de Janeiro et vieux de 200 ans. Si elles n’ont pas fait de victime, les flammes ont en revanche détruit les collections du musée, comptant quelque 20 millions d’objets antiques et paléontologiques, rappelle Le Monde. Une perte considérable sur le plan du patrimoine historique et culturel. Le sinistre a été provoqué par un dysfonctionnement de climatisation.

 

 

Le monument Namdaenum en Corée du Sud

Dans la nuit du 10 au 11 février 2008, un incendie a entièrement détruit la porte Namdaenum (ou Sungnyemun), à savoir le plus ancien monument en bois de Séoul, en Corée du Sud. Cette porte avait été construite entre 1395 et 1398 et avait été désignée Trésor National numéro 1 en 1962. Selon le New York Times, un homme de 69 ans a avoué avoir allumé le feu. Les travaux de reconstruction ont commencé en février 2010. La réouverture officielle a eu lieu le 5 mai 2013.

 

 

Fenice de Venise

Le 29 janvier 1996, la Fenice, théâtre de l’Opéra de Venise, a été la proie des flammes. Inauguré en 1792 et considéré comme l’un des théâtres les plus prestigieux du monde, l’édifice a été totalement détruit par l’incendie. Il a rouvert ses portes en 2004. Selon Le Figaro, deux électriciens ont été accusés d’avoir mis le feu pour éviter de payer des pénalités pour retard de travaux.

 

 

Grand Théâtre du Liceu à Barcelone 

Le 31 janvier 1994, le Théâtre du Liceu, célèbre Opéra de Barcelone, a été détruit par un incendie, causé par l’étincelle d’un chalumeau, rapporte le site espagnol Canal Historia. Le monument avait ouvert ses portes en 1847 et le sinistre a détruit des parties importantes de son intérieur, remettant en question sa survie. L’édifice a finalement été restauré et est redevenu accessible au public en 1999. 

 

 

Le Kapellbrücke de Lucerne

Le 18 août 1993, un énorme incendie a provoqué la destruction presque totale du Kapellbrücke, fameux pont en bois de la ville de Lucerne construit en 1333. Le feu s’était déclaré dans un des bateaux amarrés sous le pont, probablement à cause d’une allumette jetée imprudemment, et les flammes se sont rapidement étendues à l’édifice. Le pont a été rouvert en avril 1994 et sa reconstruction a coûté 3,4 millions de francs. En revanche, 86 des 111 tableaux triangulaires qui ornaient les pignons du pont depuis le 17e siècle ont été définitivement perdus.

 

 

Le Château de Windsor

Le 20 novembre 1992, un incendie d’origine accidentelle a partiellement ravagé le château de Windsor, l’un des plus beaux d’Angleterre. Le feu, qui a sévi durant plusieurs heures, a détruit neuf salles principales et plus d’une centaine de pièces, rapporte le site britannique Royal Collection Trust. Le monument, qui appartenait alors à la monarchie depuis plus de 1000 ans, a beaucoup souffert. La rénovation s’est terminée en 1997. 

 

 

Grand Théâtre de Genève

Le 1er mai 1951, un incendie détruit le Grand Théâtre de Genève, inauguré en 1879. Le sinistre a été causé par la préparation d’un effet pyrotechnique prévu pendant l’Opéra La Walkyrie. Seules les façades, le foyer et sa bibliothèque sont restés dans un état récupérable. Le bâtiment a été restauré et a rouvert ses portes le 12 décembre 1962. 

 

 

Les cathédrales de France

Notre-Dame de Paris n’est de loin pas la première cathédrale de France à avoir été ravagée par les flammes. Le 28 janvier 1972, la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes a elle aussi brûlé. Un ouvrier-couvreur effectuant des réparations a mis le feu accidentellement avec un chalumeau, explique Ouest-France. Des travaux de restauration sont alors entrepris.

 

 

En 1940, la cathédrale de Toul prend feu, touchée par un obus de la deuxième Guerre mondiale. Le grand orgue qui date du 18ème siècle est complètement consumé. Des travaux de restauration débutent après la guerre.

En 1914, Notre-Dame de Reims a été frappée par des obus de la première Guerre mondiale et ravagée par les flammes. Plusieurs prisonniers blessés allemands, réfugiés dans l’édifice, sont tués. La restauration a débuté en 1919 et la cathédrale a été rouverte au culte en 1938, rapporte le Huffington Post.

 

 

En 1870, c’est la cathédrale de Strasbourg qui a été la proie des flammes suite à des bombardements. La charpente, d’une valeur inestimable, était partie en fumée et la flèche fut également endommagée, rappelle le quotidien L’Alsace. Un gros travail de rénovation avait alors été effectué.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
catastropheIncendie de Notre-Dame de Paris: il faudra probablement entre 10 et 20 ans pour reconstruireIncendie de Notre-Dame de Paris: il faudra probablement entre 10 et 20 ans pour reconstruire

live
IncendieFrance: la structure de Notre-Dame de Paris "est sauvée et préservée"France: la structure de Notre-Dame de Paris "est sauvée et préservée"

Top