15.04.2016, 11:43

Attentats de Paris: les enregistrements audio durant la tuerie du Bataclan dévoilés

chargement
Les enregistrements audio ont permis la reconstitution de la tuerie au Bataclan.

Attentats de Paris Le 13 Novembre 2015, pendant près de 3 heures, la salle de concert du Bataclan était assaillie par des terroristes. Révélés vendredi par Le Parisien, des enregistrements audio ont permis la reconstitution de la tuerie qui a coûté la vie à 90 personnes.

Cinq mois après la tuerie du Bataclan, de nouveaux éléments viennent rendre compte de l'horreur du 13 novembre. Un dictaphone abandonné par un spectateur et les échanges audio entre policiers ont permis de retracer le déroulement de cette soirée sanglante.

Révélé vendredi par Le Parisien, le contenu des documents est glaçant puisqu'il dévoile les paroles exactes prononcées par les assaillants. 

"Lève-toi ou je te tue"

Les premiers instants de l'enregistrement sont marqués par un "Planquez-vous!" suivi de cris et de tirs. Quelques minutes plus tard, les djihadistes ordonnent aux otages de se lever ou de se coucher.

Puis viennent les accusations des trois djihadistes:  « Vous bombardez nos frères en Syrie et en Irak. Pourquoi on est ici nous ? On est venus jusqu'en Syrie (sic) pour vous faire la même chose! Nous on est des hommes, on vous bombarde sur terre. On n'a pas besoin d'avion, nous. Voilà, vous avez élu votre président Hollande, voilà sa campagne. Remerciez-le !»

Les otages sont exécutés en série. « L'heure de la revanche est arrivée», pourrait-on entendre entre deux coups de feu. L'un des terroristes révèle son appartenance à l'EI: " Vous connaissez Daech ? [...] Daech, c'est l'Etat islamique. Ils sont partout, en France, aux Etats-Unis. On va frapper partout. »

"Ne venez surtout pas sinon ils font tout péter"

Lorsqu'un policier entre dans la salle, 13 minutes après le début de l'enregistrement, un djihadiste lui somme de se "casser". Le gendarme lui tire tout de même dessus et la ceinture d'explosif se déclenche. 

Les deux autres terroristes se réfugient alors au balcon de la salle de concert avec une dizaine d'otages. L'une des victimes est chargée de parler à la police:  " On est en prise d'otages. Ils ont des ceintures explosives. Ne venez surtout pas sinon ils font tout péter! "

L'intervention des forces de l'ordre est ralentie par les avertissements des assaillants: "Arrête-toi ! Casse-toi. Je fais sauter les otages." Les blessés appellent à l'aide, d'autres supplient les policiers de cesser leur avancée pour éviter de nouvelles victimes.

Les enregistrements audio se terminent 2 heures et 38 minutes après le début de l'attaque. L'assaut final permet alors la libération des derniers otages.

90 personnes ont perdu la vie dans la salle de concert.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RetourAttentats de Paris: une série de concerts annoncés au Bataclan pour la réouverture en novembreAttentats de Paris: une série de concerts annoncés au Bataclan pour la réouverture en novembre

Attentats de ParisAttentats de Paris: le chanteur des Eagles of Death Metal soupçonne la sécurité du BataclanAttentats de Paris: le chanteur des Eagles of Death Metal soupçonne la sécurité du Bataclan

Attentats de ParisTuerie du Bataclan: les Eagles of Death Metal sont de retour à Paris pour terminer leur concertTuerie du Bataclan: les Eagles of Death Metal sont de retour à Paris pour terminer leur concert

Top