23.03.2016, 22:44

Attentats de Bruxelles: des braquages au djihad, le parcours des kamikazes

chargement
Les frères El Bakraoui ont eu un complice, désormais identifié,  parmi les deux kamikazes de l'aéroport de Bruxelles: il s'agit de Najim Laachraoui.

Attentats de Bruxelles Avant les attaques de ce mardi, les frères El Bakraoui étaient des caïds endurcis. Ibrahim, 29 ans, l'un des deux kamikazes qui s'est fait exploser mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, avait été condamné en 2010 à neuf ans de prison pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov après un braquage.

Vols, braquages, prison et libération: avant de semer la mort à Bruxelles au nom du djihad, les frères kamikazes Ibrahim et Khalid El Bakraoui étaient des caïds endurcis. La capture de Salah Abdeslam a semblé pousser les deux frères traqués à passer à l'acte. Une peine de 15 ans avait été requise contre leur complice Najim Laachraoui.

Ibrahim, 29 ans, l'un des deux kamikazes qui s'est fait exploser mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, avait été condamné en 2010 à neuf ans de prison pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov après un braquage, puis libéré sous condition en 2014.

A cette période, l'organisation Etat islamique (EI) gagne du terrain en Irak et en Syrie au point de proclamer un "califat" sur des pans de ces deux pays. Des milliers d'apprentis djihadistes affluent dans la région. Ibrahim serait l'un d'eux. En juin 2015, il est arrêté par la Turquie à Gaziantep, tout près de la frontière syrienne, avant d'être expulsé.

Khalid, 27 ans, s'est lui fait exploser à la station de métro Maelbeek, tout près des institutions européennes. Comme son frère, il est passé par la case "prison". En 2011, il est condamné à cinq ans de prison pour des vols de voitures violents.

Un élève "normal"

Les frères El Bakraoui ont eu un complice, désormais identifié, selon des sources policières à l'AFP, parmi les deux kamikazes de l'aéroport de Bruxelles: il s'agit de Najim Laachraoui.

Né le 18 mai 1991 au Maroc, Lachraoui est soupçonné d'être l'artificier de Paris. Des traces de son ADN ont été découvertes sur des explosifs utilisés dans les attaques de novembre. Il était activement recherché depuis le 4 décembre.

Comme les frères El Bakraoui, Laachraoui a grandi à Bruxelles, dans le quartier de Schaerbeek où il a fréquenté pendant six ans le lycée catholique Sainte-Famille. "C'était un élève normal", a déclaré un responsable de l'école. En 2009, Laachraoui obtient son diplôme en électronique, selon un document posté sur le site de l'établissement.

 

15 ans de prison

Quatre ans plus tard, en septembre 2013, il part pour la Syrie parmi les premiers "contingents" de djihadistes venus d'Europe, pour combattre au sein de l'EI sous le nom d'Abou Idriss, selon des médias. En septembre, il réapparaît en Europe, contrôlé par la police sous une fausse identité, dans une Mercedes conduite par Salah Abdeslam.

Il avait été jugé par défaut en février à Bruxelles dans le procès d'une filière de recrutement de combattants pour la Syrie et une peine de 15 ans de prison a été requise à son encontre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Attentats de BruxellesAttentats de Bruxelles: le deuxième kamikaze de l'aéroport est Najim LaachraouiAttentats de Bruxelles: le deuxième kamikaze de l'aéroport est Najim Laachraoui

IncroyableBlessé à Bruxelles, il a déjà survécu aux attentats de Paris et de BostonBlessé à Bruxelles, il a déjà survécu aux attentats de Paris et de Boston

Attentats de BruxellesAttentats de Bruxelles: les frères El Bakraoui aussi impliqués dans les attaques de ParisAttentats de Bruxelles: les frères El Bakraoui aussi impliqués dans les attaques de Paris

Top