25.03.2016, 14:07

Bruxelles: trois suspects ont été arrêtés dans le quartier de Schaerbeek

chargement
1/64  

Terrorisme Une importante opération policière a eu lieu dans le quartier de Schaerbeek à Bruxelles ce vendredi. Trois suspects ont été arrêtés, dont un a été blessé. Une explosion et des coups de feu auraient été entendus. L'opération était liée à l'attentat déjoué jeudi en France.

Trois personnes ont été arrêtées vendredi dans plusieurs communes de Bruxelles dans le cadre de l'enquête conduite à la suite de l'attentat déjoué la veille à Argenteuil, dans le nord de Paris, a annoncé le parquet fédéral belge dans un communiqué. En deux jours, les autorités belges ont mis la main sur près d'une dizaine de personnes suspectées d'être liées au terrorisme.

"Deux perquisitions ont été menées dans un dossier de Terrorisme lié à l'arrestation jeudi à Argenteuil du nommé Reda Kriket", a confirmé le parquet belge vendredi, en précisant que trois personnes avaient été arrêtées dans les communes bruxelloises de Forest, Saint-Gilles et Schaerbeek. Dans les deux premières, les personnes appréhendées sont dénommées respectivement "Tawfik A." et "Salah A.", a précisé le parquet belge sans donner l'identité de la troisième personne.

Selon les médias locaux, l'opération est maintenant terminée. Selon des sources non identifiées citées par la RTBF, la personne, qui n'a pas obtempéré aux ordres de la police belge, était en possession d'une valise contenant des explosifs.

 

 

Une nouvelle importante opération de police antiterroriste était en cours vendredi en début d'après-midi dans la commune de Schaerbeek à Bruxelles, ont annoncé des médias belges. Par ailleurs, un Marocain de 28 ans a été interpellé mercredi soir à Giessen, en Allemagne. Il pourrait être lié aux attentats de Bruxelles.

 

 

Dans l'enquête sur les attentats de mardi à Bruxelles, un ressortissant marocain a été arrêté en milieu de semaine dans l'ouest de l'Allemagne, en possession d'un téléphone portable avec des sms pouvant le relier à l'un des auteurs de ces attentats, ont rapporté vendredi Der Spiegel et la chaîne publique allemande ARD.

Cet homme, interdit de séjour dans l'espace Schengen, a été arrêté lors d'un banal contrôle d'identité dans la gare de Giessen, ville proche de Francfort, ont assuré les deux médias sans citer leurs sources. Ni la police allemande ni le parquet de Giessen n'étaient joignables vendredi pour commenter ces informations.

Mais selon ARD, un sms comportant le nom d'un des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser mardi à Bruxelles, a été retrouvé dans son téléphone portable. Les policiers ont aussi découvert un autre message écrit dans lequel le mot "fin" en français apparaît. Il a été expédié mardi à 09h08, soit deux minutes avant que le kamikaze Khalid El Bakraoui se fasse exploser dans le métro, selon le site internet de l'hebdomadaire Der Spiegel.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BELGIQUESix arrestations à Bruxelles après les attentats de mardiSix arrestations à Bruxelles après les attentats de mardi

Attentats de BruxellesAttentats de Bruxelles: l'enquête progresseAttentats de Bruxelles: l'enquête progresse

FRANCEParis annonce avoir déjoué un projet d'attentat "à un stade avancé"Paris annonce avoir déjoué un projet d'attentat "à un stade avancé"

Top