10.04.2017, 13:37

Attentat de Stockholm: journée d'hommage aux victimes

chargement
1/17  
Commémoration

La Suède bouleversée a observé lundi une minute de silence pour les victimes de l'attentat vendredi au camion bélier qui a fait quatre morts à Stockholm. Selon la police, l'attaque a été perpétrée par un Ouzbek affichant des "sympathies" djihadistes.

Une cérémonie solennelle s'est tenue à midi dans le parc de l'Hôtel de ville de Stockholm, en présence de membres de la famille royale, du gouvernement, du Parlement et du corps diplomatique.

 

 

Sous une pluie glaciale, le roi Carl XVI Gustaf, la reine Silvia, la princesse héritière Victoria et le prince Carl Philip ainsi que le Premier ministre Stefan Löfven se sont recueillis tandis qu'à Travers le pays des milliers de Suédois anonymes se figeaient sur leur lieu de travail, dans les écoles ou les magasins.

Dans la capitale, ils étaient plusieurs centaines réunis aux abords de l'artère piétonne Drottninggatan où une montagne de fleurs recouvrait les stigmates du drame. La foule s'est tue deux minutes durant sous le regard de policiers nombreux dont les véhicules étaient adornés de roses rouges.

 

 

"Stockholm restera une ville ouverte"

A l'Hôtel de la ville, où les drapeaux étaient en berne, la maire de Stockholm, Karin Wanngård, a pris la parole. "Nous ne céderons jamais devant la violence, nous ne laisserons pas le Terrorisme vaincre", a-t-elle déclaré. "Stockholm restera une ville ouverte et tolérante".

Le chef du gouvernement s'est ensuite adressé aux familles des quatre victimes décédées et aux 15 blessés de l'attentat, le troisième en Europe en deux semaines après ceux de Londres et Saint-Pétersbourg.

"Je pense tellement à vous qui avez perdu vendredi un être que vous aimiez par-dessus tout (...). Je veux vous dire: vous n'êtes pas seuls, nos pensées vous accompagnent, la Suède est à vos côtés", a-t-il dit, manifestement ému. Les quatre morts sont deux Suédoises, un Britannique et une Belge.

 

L'enquête continue

Parallèlement, l'enquête se poursuit autour du principal suspect de l'attentat, décrit par les services de sécurité comme un Ouzbek de 39 ans déjà connu du renseignement intérieur et entré en clandestinité pour éviter son expulsion du pays après s'être vu refuser un permis de séjour.

L'Ouzbek affichait "des sympathies pour des organisations extrémistes, dont l'État islamique" (EI), a déclaré dimanche un chef de la police nationale, Jonas Hysing. Il a revendiqué l'attentat lors de sa garde à vue et s'est déclaré "satisfait", selon les quotidiens Aftonbladet et Expressen.

"J'ai écrasé les infidèles", a-t-il aussi déclaré, précise Aftonbladet lundi, citant des sources proches de l'enquête. Le suspect affirme avoir reçu un "ordre" direct du groupe EI de frapper Stockholm. "Le bombardement de la Syrie doit cesser", aurait-il également indiqué.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Attentat de StockholmAttentat de Stockholm: le suspect est passé aux aveuxAttentat de Stockholm: le suspect est passé aux aveux

Attentat de StockholmAttentat de Stockholm: des milliers de Suédois manifestent pour l'amour, une seconde personne arrêtéeAttentat de Stockholm: des milliers de Suédois manifestent pour l'amour, une seconde personne arrêtée

Attentat de StockholmAttentat de Stockholm: l'auteur présumé s'était vu refuser un permis de séjourAttentat de Stockholm: l'auteur présumé s'était vu refuser un permis de séjour

Attentat de StockholmAttentat de Stockholm: sept personnes interrogées après l'attaque qui a fait quatre mortsAttentat de Stockholm: sept personnes interrogées après l'attaque qui a fait quatre morts

Attentat de StockholmAttentat de Stockholm: le suspect est un Ouzbek de 39 ans connu des services de renseignementAttentat de Stockholm: le suspect est un Ouzbek de 39 ans connu des services de renseignement

Top